Deux médailles pour le Canada au 1500 masculin à une Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste

Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, et Steve Robillard, de Montréal, ont remporté respectivement une médaille d’argent et une de bronze, vendredi, au 1500 m masculin, lors de la première journée de la quatrième étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Apolo Anton Ohno, des États-Unis, a remporté la médaille d’or en 2:20,285 pour décrocher sa sixième victoire en Coupe du monde cette saison. Turcotte a terminé deuxième en 2:20,376 et Robillard troisième en 2:21,556. Charles Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec, était aussi de la finale et a terminé sixième.

«Je suis un peu déçu de ne pas avoir gagné, a dit Turcotte, médaillé dans cinq de ses six dernières courses en Coupe du monde. Je n’ai pas généré suffisamment de vitesse à la fin dans ma tentative de dépassement. Malgré tout ma préparation et mon entraînement sont très bons présentement et j’ai beaucoup de succès.»

Pour Robillard, c’était sa première médaille en Coupe du monde cette saison.

«J’ai eu deux rondes difficiles avant la finale et je me sentais assez fatigué, a analysé Robillard. Donc la médaille est très satisfaisante. Avec trois Canadiens dans la finale, il est difficile de prédire ce qui se passera, mais nous ne voulons pas affecter les performances d’un de nos coéquipiers.

Au 1500 m féminin, Wei Wang, de Chine, a été la gagnante en 2:25,258, suivie d’Allison Baver, des États-Unis, deuxième en 2:25,864 et de Hyo-Jung Kim, des États-Unis, troisième en 2:26,151.

Les trois Canadiennes ont été éliminées en demi-finales alors que Tania Vicent, de Montréal, a terminé neuvième, Amanda Overland, de Cambridge, en Ontario, 14e et Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B., 17e.

Vicent, qui s’est blessée à une jambe lors des essais de l’équipe à Calgary le mois dernier, est revenue à la compétition après avoir raté la Coupe du monde de la semaine dernière aux États-Unis. Ma jambe ne m’a pas dérangée du tout. J’ai simplement manqué d’énergie, a expliqué Vicent, la championne canadienne. Je n’ai recommencé à m’entraîner sur la glace que cette semaine, donc je ressens encore un peu de fatigue.»

La compétition se poursuivra jusqu’à dimanche.