Entente entre Patinage de vitesse Canada et la Fédération de patinage de vitesse du Québec - 747 000$ pour les 2 centres nationaux d’entraînement au Québec

Le Centre national Gaétan Boucher de Québec, en patinage de vitesse longue piste, et le Centre national courte piste de Montréal, en patinage de vitesse courte piste, bénéficieront d’une contribution financière de Patinage de Vitesse Canada de l’ordre de 249 000$ par saison.

Ce nouveau partenariat, qui s’échelonnera jusqu’aux Jeux Olympiques d’hiver de Turin en 2006, garantit un investissement aux deux centres nationaux dès la prochaine année pour soutenir leurs opérations et ainsi permettre aux patineurs de vitesse canadiens de poursuivre leur progression dans la hiérarchie mondiale des deux disciplines.

« Cette nouvelle injection de support financier est un investissement pour nos athlètes, nos entraîneurs et dans nos programmes au sein de nos centres nationaux d’entraînement. C’est également l’évolution d’une nouvelle vision de gestion et une confirmation de notre partenariat misant sur la préparation de nos prochains et futurs olympiens», a exprimé Brian Rahill, directeur exécutif aux opérations de Patinage de vitesse Canada.

«Cette somme servira à différents niveaux mais toujours au services des athlètes au bout de la ligne», a expliqué le directeur général de la Fédération de patinage de vitesse du Québec, Robert Dubreuil.

« Que ce soit pour engager les entraîneurs ou améliorer leurs compétences, pour un investissement en science du sport, pour l'achat d'équipement spécialisé ou encore pour supporter l’administration des deux centres, ce sont les athlètes qui en sortiront gagnants», a-t-il ajouté.

Patinage de Vitesse Canada ainsi que la Fédération de patinage de vitesse du Québec souhaitent ainsi optimiser les conditions d’entraînement des patineurs d’ici afin qu’ils puissent vivre un succès aussi important sinon plus grand qu’à Salt Lake City.

Notamment en patinage de vitesse courte piste, les têtes d’affiche en constante progression tels Amélie Goulet-Nadon et Jean-François Monette pourront profiter de cette entente et du programme conjoint « Podium 2006 » du Gouvernement fédéral et du Comité olympique canadien afin de maximiser leur potentiel vers des podiums aux prochains Grands Jeux.