François-Louis Tremblay entreprend les championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste avec une médaille d’argent

Il y a eu de l’excitation et des chutes au 1500 m masculin, vendredi, et François-Louis Tremblay, de Boucherville, au Québec, en est ressorti avec la médaille d’argent lors de la première journée des championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Dans la finale qui opposait trois Canadiens et trois Sud-Coréens – les puissances du sport - Hyun-Soo Ahn, de Corée du Sud, a remporté son troisième titre mondial de suite sur la distance avec un temps de 2:14,396. Tremblay a poursuivi sur la lancée de sa solide fin de saison en Coupe du monde en terminant deuxième en 2:14,992 et Seung Hoo Lee, de Corée du Sud, a pris le troisième rang en 2:15,244.

Charles Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec, et Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, ont tous deux tombé avec quatre tours à faire et ont terminé respectivement cinquième et sixième. Après les chutes, Tremblay s’est retrouvé en tête, mais a été dépassé par Ahn lors du tour suivant.

«Il (Ahn) m’a surpris avec un dépassement par l’extérieur, a dit Tremblay, âgé de 24 ans, champion olympique du relais en 2002 qui a remporté quatre médailles individuelles lors des deux dernières Coupes du monde de la saison. J’étais en très bonne position pour gagner la course et j’aurais aimé que cela se produise. Mais ce sera une grande lutte entre les Canadiens et les Coréens en fin de semaine.»

À sa septième année dans l’équipe nationale, Tremblay croit que le Canada aligne une des meilleures équipes de son histoire aux championnats du monde.

«C’est le meilleur groupe avec lequel j’ai patiné, a dit Tremblay. Chaque membre de l’équipe nationale peut gagner une course ici et je suis très honoré d’être dans l’équipe et, en plus, d’être celui qui a remporté une médaille aujourd’hui.»

Au 1500 m féminin, Sun-Yu Jin a conduit la Corée du Sud à un doublé avec un temps de 2:20,461.

La championne canadienne Amanda Overland, de Cambridge, en Ontario, Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B., et Kalyna Roberge, de Lévis, au Québec, ont toutes été éliminées en demi-finales. Overland et Kraus ont terminé quatrièmes dans leur demi-finale respective et Roberge a été disqualifiée dans l’autre.

Dans la demi-finale d’Overland, il y avait Jin, classée numéro une au monde dans cette distance, la médaillée olympique de bronze Evgenia Radanova, de Bulgarie, qui ont terminé première et deuxième pour se qualifier pour la finale, et la triple championne du monde du 1500 m, Yang Yang, de Chine, qui a terminé troisième de la course.

«Le groupe dans lequel j’ai patiné était difficile pour préparer une stratégie pour terminer en tête, a dit Overland, qui a percé cette saison en remportant ses deux premières médailles individuelles en Coupe du monde. J’étais dans la course. Il y a eu plusieurs dépassements et j’aurais probablement dû être plus détendue. J’ai très bien patiné et je ne suis pas déçue.»

Le Canada s’est qualifié pour les demi-finales dans les relais masculin et féminin.

La compétition se poursuivra jusqu’à dimanche.