Goulet-Nadon remporte une médaille d’argent aux championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste

Amélie Goulet-Nadon, de Laval, au Québec, a remporté la médaille d’argent du 500 m féminin, samedi, aux championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste, tandis que la Chine s’est mise en évidence avec quatre des six médailles.

La championne olympique Yang Yang, de Chine, de retour sur la glace après une blessure à un genou subie le mois dernier aux Jeux asiatiques, a remporté la médaille d’or en 46,270 secondes. Goulet-Nadon, triple championne de la Coupe du monde cette saison, incluant le titre du 500 m, a terminé deuxième en 46,314 et la Chinoise Tianyu Fu a pris le troisième rang en 46,319.

La course s’est décidé pratiquement dès le départ quand Goulet-Nadon et Yang se sont livré un duel pour la tête du peloton.

«Elle a étendu son bras pour m’empêcher de passer quand la course a commencé et je pense que c’était un peu exagéré, a commenté Goulet-Nadon, âgée de 20 ans. J’ai ensuite tenté de la dépasser dès le premier virage, mais j’ai senti que je n’avais pas assez de vitesse pour y parvenir. Je n’ai pas voulu prendre de chance et risquer ma deuxième place. Je suppose que j’étais prudente aujourd’hui.»

Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B., a été éliminée en demi-finale et a terminé sixième, tandis que Tania Vicent, de Montréal, n’a pas franchi les quarts de finale et a terminé 12e.

Au classement général après deux épreuves, Yang, championne en titre, est première avec 47 points, suivie de Eun-Kyung Choi, de la Corée du Sud, avec 34 et de Goulet-Nadon avec 21. Kraus est huitième et Vicent 10e.

Au 500 m masculin, Jiajun Li a conduit la Chine aux deux premières places avec un temps de 43,210 pour défendre son titre avec succès. Ye Li was a terminé deuxième en 43,291 et Suk-Woo Song, de Corée du Sud, troisième en 43,377 pour remporter sa deuxième médaille en deux jours.

Le champion du 500 m de la Coupe du monde Jean-François Monette, de Pointe-aux-Trembles, au Québec, a terminé quatrième en 43,416, Apolo Anton Ohno, des États-Unis, cinquième en 44,038 et Jonathan Guilmette, de Montréal, médaillé olympique d’argent, est tombé dans le premier tour et a terminé sixième en 56,032. Habituellement, au 500 m, il y a quatre patineurs par ronde, mais les disqualifications et les obstructions dans les demi-finales ont permis deux participants de plus dans la finale.

«Il y avait peu d’espace pour manoeuvrer et aucune chance de dépasser dans la finale, a commenté Monette, qui participe à ses premiers championnats du monde. Habituellement, j’ai un bien meilleur départ au 500 m et je dois absolument me retrouver en tête tôt dans la course.»

Jeff Scholten, de Fredericton, a été éliminé en quarts de finale et a terminé 11e.

Après deux des quatre courses, Song, Li et Hyun-Soo Ahn, de Corée du Sud, sont en tête du classement général avec 34 points. Monette est sixième, Guilmette huitième et Scholten neuvième.

Dans la demi-finale du relais masculin de 5000 m, le Canada s’est qualifié pour la finale en terminant deuxième de sa course derrière la Corée du Sud. Les Coréens ont réussi un temps de 7:03,700, tandis que les Canadiens, avec Scholten, Guilmette, Éric Bédard, de Sainte-Thècle, au Québec, et Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, ont terminé deuxièmes en 7:04,486.

La Chine et l’Italie ont décroché les deux premières places dans l’autre demi-finale pour aussi se qualifier pour la finale. Le Canada a remporté les titres des relais masculins lors des deux derniers Jeux olympiques, mais pas la médaille d’or aux championnats du monde depuis 1998.