Hamelin et Roberge encore vainqueurs à la sélection de l’équipe nationale de patinage de vitesse sur courte piste

Charles Hamelin, de Ste-Julie, au Québec, et Kalyna Roberge, de St-Étienne-de-Lauzon, au Québec, ont de nouveau été vainqueurs, samedi, avec des victoires dans les courses de 500 m à la sélection de l’équipe nationale de patinage de vitesse sur courte piste.

Hamelin et Roberge, deux médaillés olympiques l’an dernier, avaient aussi gagné les courses de 1500 m vendredi.

Dans la finale du 500 m masculin, Hamelin a réussi un temps de 41,157 secondes pour remporter la victoire après avoir dépassé François-Louis Tremblay, de Montréal, dans le dernier tour. Tremblay a terminé deuxième en 41,628 et Jeff Scholten, de Fredericton, troisième en 41,773. Hamelin a réussi un record canadien en 41,151 en quart-de-finale.

«En tenant compte de la profondeur de la compétition ici, je suis surpris d’avoir deux victoires, a dit Hamelin. La glace était en excellente condition et cela explique les temps rapides dans les premières rondes. J’ai bien patiné toute la journée.»

Au 500 m féminin, Roberge a été la gagnante en 44,496 Jessica Gregg, d’Edmonton, a terminé deuxième en 44,671 et Anne Maltais, de Québec, troisième en 44,687.

«Kalyna est une patineuse qui continue de s’améliorer, a dit l’entraîneur de l’équipe nationale canadienne, Martin Gagné. Son accélération est sa principale force et elle peut maintenir cette haute vitesse pendant longtemps. Elle paraît à l’aise dans les courses et elle sera définitivement difficile à battre dans le 1000 m demain (dimanche).»

Au classement général après deux des trois épreuves, Hamelin est en tête chez les hommes avec 2000 points. Tremblay est deuxième avec 1259, Marc-André Monette, de Pointe-aux-Trembles, au Québec, troisième avec 1109, Scholten quatrième avec 862, Olivier Jean, de Lachenaie, au Québec, cinquième avec 835 et Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, sixième avec 613.

Au classement général féminin, Roberge est première avec 2000 points, Anouk Leblanc-Boucher, de Montréal, deuxième avec 986, Maltais troisième avec 907, Gregg quatrième avec 902, Ivanie Blondin, d’Orléans, en Ontario, cinquième avec 862 et Amanda Overland, de Montréal, sixième avec 846.

Les patineurs s’affrontent pour les places dans l’équipe canadienne pour les étapes de la Coupe du monde des 2 et 3 décembre à Saguenay, au Québec, et du 8 au 10 décembre à Montréal. Les trois premiers du classement général obtiennent automatiquement leur place dans l’équipe, tandis que les trois autres sélections sont des décisions des entraîneurs.

La compétition se terminera dimanche.