Heeney remporte le bronze au 1000m féminin des Championnats du monde juniors sur courte piste

Perreault décroche un top-10 au 1000m masculin

MONTRÉAL, QUÉBEC – Claudia Heeney a accédé au podium aux Championnats du monde juniors de patinage de vitesse sur courte piste de l'ISU 2019, alors qu’elle a remporté la médaille de bronze de l’épreuve féminine du 1000m à l’occasion d’une finale palpitante.

Heeney, qui a 17 ans, s’est mise dans le coup dès le début de la finale, mais elle s’est retrouvée à toutes fins utiles assurée d’une place sur le podium après qu’une collision survenue durant le cinquième tour eut sorti deux des cinq patineuses en lice. Son temps de 1:32,422 lui a procuré la troisième place, derrière la Sud-Coréenne Park Yoon Jung (1:31,784) et la Chinoise Li Jinyu (1:31,258).

« J’étais vraiment fébrile avant la finale parce que je savais que ça allait être une course plaisante. Une fois parties, j’ai vu qu’une médaille était à ma portée, et j’ai foncé », a déclaré Heeney, qui a remporté trois médailles aux Championnats canadiens juniors sur courte piste en décembre, ce qui lui a valu une place au sein de l’équipe canadienne en vue des Championnats du monde.

La patineuse de Waterloo, Ont., est passée par quatre rondes de compétition dimanche – le premier tour, les quarts de finale, les demi-finales et la finale – en route vers sa première médaille en carrière aux Championnats du monde juniors. Elle s’est qualifiée autant pour les demi-finales que les finales en tant que patineuse de troisième place la plus rapide, ce qui signifie qu’elle a dû attendre avec impatience jusqu’à la fin de chaque ronde pour voir si elle allait passer au tour suivant ou non.

« Je ne trouve pas d’autre mot que formidable », a-t-elle dit en souriant quand on lui a demandé de décrire comment elle se sentait après sa performance. « À chaque ronde, j’ai tout donné et je me suis battue pour ma position, et je suis vraiment fière de la façon dont j’ai fini ma journée. »

Courtney Sarault de Moncton, N.B., la médaillée de bronze du 1500m féminin disputé samedi, a été pénalisée en quarts de finale du 1000m et elle s’est classée au 19e rang sur un total de 61 patineuses.

Ç’a été le point final décevant d’une carrière junior pourtant impressionnante pour Sarault, elle qui a remporté quatre médailles en trois Championnats du monde. Un changement apporté à la formule signifie qu’elle sera la dernière Canadienne de l’histoire à accéder à un podium du classement général, ayant été couronnée vice-championne l’an dernier en Pologne.

Nicolas Perreault de Sherbrooke, Qué., s’est classé neuvième au 1000m masculin, terminant en quatrième place de la finale B en vertu d’un temps de 1:38,507.

Matej Pederson de Calgary, Alb., a réussi un joli dépassement par l’extérieur durant le dernier tour de sa vague pour s’assurer d’une place en quarts de finale, mais une collision survenue dans cette course a mis fin à ses espoirs de médaille. Il a fini en 20e place dans cette distance.

Juliette Brindamour de Toronto, Ont., et Félix Pigeon de Saint-Pie, Qué., ont pris part aux rondes de classement en matinée, aboutissant en 56e et 41e places, respectivement.

Le relais canadien masculin a par ailleurs disputé la finale B du 3000m contre la Hongrie, le Kazakhstan et les États-Unis. Les Canadiens patinaient devant le peloton avec quatre tours à faire quand Perreault a malheureusement perdu pied dans un virage et foncé dans le mur de protection, mettant fin aux chances des siens d’obtenir un bon résultat.

Le Kazakhstan a terminé au premier rang de la finale B, tandis que les médailles sont allées à la Chine, aux Pays-Bas et à la Russie. Les Chinois ont établi une nouveau record du monde junior en enregistrant un chrono de 3:58,501.

Chez les femmes, la Corée du Sud a remporté l’or et également établi un nouveau record du monde (4:14,699). La Russie et l’Italie ont accompagné la Corée du Sud sur le podium.

La journée de dimanche a marqué la fin de la compétition internationale sur courte piste d’une durée de trois jours qui a permis d’accueillir 175 des meilleurs patineurs et patineuses de catégorie junior au monde provenant de 36 pays à l’aréna Maurice-Richard à Montréal. Plus de 200 bénévoles ont contribué au succès de l’événement, qu’il a fallu organiser en moins de trois mois après que l’Union de patinage de la Corée du Sud eut renoncé aux droits d’organisation l’automne dernier.

La Corée du Sud a remporté le plus grand nombre de médailles au cours du week-end, soit sept, suivie de la Chine  (5), des Pays-Bas (3), de l’Italie (3), de la Russie (2), du Canada (2), du Japon (1) et des États-Unis (1).

Consultez le Portail des résultats de l'ISU pour prendre connaissance des résultats officiels à la suite des courses de la fin de semaine. Pour en savoir plus sur les performances des athlètes canadiens, veuillez consulter https://www.speedskating.ca/fr.