Kraus et Bédard s’assurent leur nomination à la sélection olympique de courte piste Bell

Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B., et Éric Bédard, de Sainte-Thècle, au Québec, se sont assuré leur nomination dans l’équipe olympique, samedi soir, avec des victoires dans les courses de 500 m pour terminer la huitième journée de la sélection olympique de courte piste Bell.

Au 500 m féminin, Kraus a réussi un temps de 44,990 secondes pour remporter sa deuxième victoire à la sélection. Anouk Leblanc-Boucher, de Montréal, a terminé deuxième en 45,049 et Annik Plamondon, de Longueuil, au Québec, troisième en 45,164.

Kraus, membre de l’équipe de relais médaillée de bronze aux Jeux olympiques 2002, s’est assuré sa nomination en terminant première du classement général au 500 m à la sélection. Elle a aussi gagné la précédente course de 500 m, mercredi, et s’est classée deuxième du premier 500 m, vendredi dernier.

«C’est un grand soulagement, a dit Kraus, âgée de 28 ans. Je n’avais pas nécessairement besoin de la victoire, ce soir, mais je voulais être agressive et montrer que je méritais cette place. C’est étrange d’avoir la sélection en septembre, mais maintenant c’est fantastique de savoir que je peux me concentrer uniquement sur les Jeux olympiques.»

Au 500 m masculin, Bédard, trois fois médaillé olympique et membre des équipes des deux derniers Jeux, a inscrit un temps de 42,255 pour remporter sa première victoire cette semaine. Charles Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec, a terminé deuxième en 42,271 et Daryl Rasmussen, de Prince George, en C,-B., troisième en 42,506.

Bédard se trouvait derrière François-Louis Tremblay, de Montréal, au classement général du 500 m avant la course de samedi, mais Tremblay a terminé deuxième de la finale B pour perdre son avance.

«J’ai été en contrôle lors de toutes mes courses aujourd’hui et je me disais que j’étais dû pour une victoire, a dit Bédard, qui a raté trois mois de compétition la saison dernière à cause d’une blessure au dos. Je n’étais pas certain de comment je me qualifierais pour l’équipe ici cette semaine, mais je vais certainement me contenter d’y arriver en remportant une distance.»

La sélection, qui a débuté le 1er septembre, détermine les cinq hommes et les cinq femmes choisis dans l’équipe olympique de courte piste pour les Jeux qui auront lieu en février à Turin. Les 16 hommes et les 16 femmes participent à toutes les distances olympiques (500 m, 1000 m et 1500 m) trois fois à la sélection. Le meilleur du classement général de chaque distance obtient une sélection automatique dans l’équipe, tandis que les autres sélections se font en fonction du classement général de toute la compétition.

Tremblay est toujours en tête du classement général masculin, suivi de Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, deuxième, de Hamelin troisième, de Jonathan Guilmette quatrième et de Bédard cinquième.

Chez les femmes, Amanda Overland, de Kitchener, en Ontario, est en tête du classement général, suivie de Kraus deuxième, LeBlanc-Boucher troisième, Tania Vicent, de Verchères, au Québec., quatrième et Kalyna Roberge, de Saint-Étienne-de-Lauzon, au Québec, est toujours cinquième même si elle a raté les trois dernières courses à cause d’une blessure.

La compétition se terminera dimanche avec des 1000 m masculin et féminin. L’équipe sera choisie peu après la dernière course.