La Montréalaise Tania Vicent quatrième du 500 m féminin à une Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste

Tania Vicent, de Montréal, s’est qualifiée pour sa première finale en carrière en Coupe du monde au 500 m féminin et a terminé quatrième, samedi, pour obtenir le meilleur résultat canadien jusqu’à maintenant à la première étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Meng Wang, de Chine, a remporté sa deuxième médaille d’or en deux jours avec un temps de
45,037 et sa compatriote Tianyu Fu a terminé deuxième en 45,207. Marta Capurso, d’Italie, a pris le troisième rang en 45,816. Vicent, patineuse de vitesse sur courte piste de l’année du Canada la saison dernière, a suivi en 46,458.

«J’étais un peu nerveuse dans la finale et je n’ai pas aussi bien patiné que je le voulais, a dit Vicent, âgée de 28 ans et à sa 12e saison dans l’équipe nationale. Mais le 500 m n’a jamais été ma meilleure distance, donc je suis fière de ma performance dans l’ensemble. J’ai travaillé fort au cours de l’entre-saison et c’est le début que je voulais.»

Vicent a traversé des hauts et des bas l’hiver dernier. Sur la glace elle a connu sa meilleure saison en carrière, avec comme fait saillant son premier titre canadien. Aux championnats nationaux, elle a remporté trois des quatre courses. Mais en février sa mère est décédée à la suite d’une longue lutte contre le cancer.

«Il m’est difficile de parler de ma mère parce que cela m’a affecté de plusieurs manières, a ajouté Vicent. Cela m’a rendue plus déterminée dans mon patinage de vitesse.»

Vicent veut maintenant avoir un impact international cette saison. «Je n’ai pas pu transposer mes succès aux championnats nationaux sur la scène internationale et c’est mon objectif cette année, a-t-elle poursuivi. J’ai probablement manqué de confiance et j’ai travaillé fort là-dessus pour l’améliorer cette année.»

Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B., a été éliminée en demi-finale pour terminer huitième en tout et Amélie Goulet-Nadon a été éliminée en quarts de finale pour terminer 12e.

Dans la finale du 500 m masculin, Apolo Anton Ohno, des États-Unis, a remporté une deuxième médaille d’or en 43,226 secondes. Seung-Jae Lee, de Corée du Sud, a terminé deuxième en 43,098 et Rusty Smith, des États-Unis, troisième en 43,127.

Steve Robillard et Jonathan Guilmette, tous deux de Montréal, ont été éliminés en quarts de finale pour se classer respectivement 12e et 13e, tandis que Jean-Francois Monette, de Pointe-aux-Trembles, au Québec, a été éliminé en deuxième ronde pour terminer 17e.

Le Canada s’est qualifié pour les finales dans les deux relais masculin et féminin avec des deuxièmes positions en demi-finales. Le quatuor masculin était composé de Guilmette, Monette, Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, et Charles Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec. Les patineuses étaient Vicent, Goulet-Nadon, Kraus et Amanda Overland, de Kitchener, en Ontario.

La compétition se terminera dimanche avec les 1000 m et 3000 m masculins et féminins et les finales des relais.