Le Canada gagne deux médailles de bronze en relais à une Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste

Le Canada a remporté des médailles de bronze dans les relais masculin et féminin, dimanche, lors de la dernière journée de la première étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Les Canadiens, qui alignent leur équipe olympique pour les Jeux de cet hiver à Turin, ont terminé la première étape du circuit avec trois médailles de bronze en fin de semaine. L’équipe est au coeur d’un entraînement de fond alors qu’elle vise être au sommet de sa forme pour les deux Coupes du monde de novembre en Europe lors desquelles les huit pays qui participeront aux Jeux seront déterminées.

Au relais féminin de 3000 m, la Chine a remporté la médaille d’or en 4:14,931. La Corée du Sud a terminé deuxième en 4:17,292 et les Canadiennes troisièmes en 4:17,697. Les patineuses canadiennes étaient Amanda Overland, de Kitchener, en Ontario, Tania Vicent, de Verchères, au Québec, Kalyna Roberge, de St-Étienne-de-Lauzon, au Québec, et Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B.

Overland a rendu hommage à la solide performance de Roberge, âgée de 19 ans, qui a été la dernière relayeuse.

«Kalyna a patiné très fort à la fin, a dit Overland, membre de l’équipe championne du monde l’an dernier. Elle s’est énormément améliorée depuis l’an dernier. Mais nous devenons toutes meilleures et plus intelligentes en piste. Nous ne ratons jamais un échange. Nous sommes vraiment dans la course. Aujourd’hui, nous sommes demeurées près de la tête pendant presque toute la course. C’est une excellente manière d’entreprendre la saison.»

Dans le relais masculin de 5000 m, la Corée du Sud a été la gagnante en 6:52,067. La Chine a terminé deuxième en 6:52,511 et le Canada, qui était en tête avec cinq tours à faire, a pris le troisième rang en 7:01,705. Les patineurs canadiens étaient Jonathan Guilmette, de Montréal, François-Louis Tremblay, de Montréal, Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, et Charles Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec.

«Notre objectif à l’origine était de ne pas prendre la tête au début, mais nous avons vite compris que les autres équipes avaient la même stratégie, a dit Hamelin. Donc nous nous sommes retrouvés en tête, ce qui a rendu la course difficile parce que nous ne sommes pas au meilleur de notre forme et nous avons tenté de ne pas aller trop vite. La majorité de la course s’es bien passée, mais nous avons eu des difficultés lors de quelques échanges à la fin et nous avons été dépassés.»

Au 1000 m masculin, Turcotte s’est qualifié pour la finale et a terminé quatrième, tandis que Tremblay et Éric Bédard, de Sainte-Thècle, au Québec, ont été éliminés en quarts de finale pour terminer respectivement 15e et 16e. Turcotte a aussi terminé cinquième du 3000 m masculin et a été le meilleur Canadien du classement général avec une sixième place.

Au 1000 m féminin, Overland et Vicent ont été éliminées en quarts de finale et ont terminé 10e et 11e tandis que Kraus a été éliminée en préliminaires pour terminer 20e.

La deuxième étape de la Coupe du monde aura lieu de vendredi à dimanche prochains à Séoul.