Le Canada remporte une deuxième médaille d’or de suite au relais masculin

Le Canada a conclu la deuxième étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste, dimanche, avec quatre médailles, dont celle d’or du relais masculin.

Les Canadiens ont terminé la fin de semaine avec cinq médailles, dont deux d’or, et sont montés neuf fois sur le podium lors des deux premières compétitions. Cela a dépassé les attentes de l’entraîneur de l’équipe nationale Guy Thibault.

«Nous aurions même pu remporter quelques autres médailles, a déclaré Thibault. Nous avons été malchanceux dans quelques courses. C’est une excellente manière d’entreprendre la saison.»

Les Canadiens ont remporté la victoire dans le relais masculin de 5000 m, pour une deuxième fin de semaine de suite, avec un temps de 6:59,383. Les patineurs étaient François-Louis Tremblay, de Boucherville, au Québec, Jonathan Guilmette, de Montréal, Éric Bédard, de Sainte-Thècle, au Québec, et Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, qui ont contrôlé la course du début à la fin malgré une forte opposition de l’Italie.

Les Italiens ont terminé deuxièmes en 6:59,632 et le Japon troisième en 7:01,043.

Tremblay a ajouté une médaillé de bronze au 3000 m masculin avec un temps de 5:01,860, tandis que Jean-François Monette, de Montréal, a terminé sixième. Tremblay a aussi remporté le 500 m masculin, samedi, et a terminé troisième du classement général de la compétition.

Ce fut une excellente journée pour Amélie Goulet Nadon, âgée de 19 ans, de Laval, au Québec, qui a remporté deux médailles d’argent. Au 3000 m féminin, Eun Kyung Choi, de la Corée du Sud, a remporté la médaille d’or en 5:41,563 et Goulet-Nadon a suivi en 5:42,742 pour sa première médaille individuelle en carrière à la Coupe du monde

Puis elle a remporté la médaille d’argent du relais féminin de 3000 m en faisant équipe avec Annie Perreault, de Rock Forest, au Québec, Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B., et Tania Vicent, de Montréal. La Chine a facilement remporté la course avec un temps de 4:17,958 et les Canadiennes ont obtenu un temps de 4:21,088.

«Je pense qu’Amélie participera régulièrement aux finales à ce niveau, a commenté Thibault. Elle manque surtout d’expérience présentement et elle commet encore de petites erreurs, mais elle commence à montrer beaucoup de puissance dans son coup de patin et sa meilleure vitesse se compare de près à celle des meilleures au monde. De plus, elle acquiert de plus en plus de confiance.»

Le saison de la Coupe du monde reprendra le 29 novembre avec des étapes européennes en Russie et en Italie.