Le Canada repoussé au pied du podium dans les épreuves de poursuite par équipes aux Championnats du monde

Les femmes finissent 4e et les hommes 5e en poursuite par équipes; McLean obtient un top-10 au 500m féminin 

INZELL, ALLEMAGNE – Le Canada a raté le podium de peu dans les épreuves de poursuite par équipes aux Championnats du monde des distances individuelles de l'ISU 2019 en Allemagne, alors que les formations féminine et masculine ont terminé en quatrième et cinquième places, respectivement.

L’équipe canadienne féminine composée d’Ivanie Blondin et Isabelle Weidemann, toutes deux d’Ottawa, Ont., et de Valérie Maltais de Saguenay, Qué., a affiché un temps de 2:58,307, à seulement 0,58 seconde des médaillées de bronze, les Russes (2:57,725). Les Japonaises (2:55,785) ont remporté l’or, tandis que les Néerlandaises (2:56,205) se sont emparées de la médaille d’argent.

Le Canada a entrepris les Championnats du monde classé au troisième rang en poursuite par équipes chez les femmes, sur un total de 11 pays. Les Canadiennes ont raflé une médaille d’argent et une de bronze cette saison sur le circuit de la Coupe du monde.

« Nous sommes contentes de notre course. Nous avons bien patiné ensemble et nous avons bataillé. Notre chrono n’est pas loin du podium. C'était la première fois que nous patinions ensemble à cette épreuve sur la scène internationale et c'est motivant pour la prochaine saison! » a commenté Maltais à Sportcom.

Du côté des hommes, Ted-Jan Bloemen de Calgary, Alb., Jordan Belchos de Toronto, Ont., et Antoine Gélinas-Beaulieu de Sherbrooke, Qué., n’ont pas été en mesure de se hisser au sein du top-3, se contentant de la cinquième place. Le résultat de l’équipe, vendredi, était à l’image des prestations qu’elle a affichées à la Coupe du monde plus tôt cette saison, elle qui a fini quatrième une fois et en cinquième place à deux reprises.

Leur temps de 3:43,046, vendredi, se trouvait à 1,73 seconde d’une place sur le podium. Les Pays-Bas (3:38,432) ont raflé la médaille d’or, devant la Norvège (3:40,807) et la Russie (3:41,314).

Six patineurs canadiens étaient par ailleurs en lice dans les distances individuelles, vendredi.

Heather McLean de Winnipeg, Man., a été la Canadienne la plus rapide du 500m féminin, se classant au 10e rang en 38,055. Elle en était à son troisième top-10 en carrière aux Championnats du monde, elle qui avait fini cinquième en 2017 et neuvième en 2016.

« Je me sens plus comme moi même après chaque course que je fais cette saison », a déclaré McLean. Je suis heureux d'avoir fait partie du top 10, mais je ne suis pas satisfaite. J'ai hâte au 1000m demain.»

Kaylin Irvine de Calgary, Alb., qui avait pris la quatrième place à la Coupe du monde de Hamar, la fin de semaine dernière, a pris la 14e place en 38,160, tandis que sa coéquipière Marsha Hudey de White City, Sask., a fini 20e en 38,540.

L’Autrichienne Vanessa Herzog, qui a obtenu une médaille à chacune des étapes de la Coupe du monde jusqu’ici cette saison, a établi un nouveau record de piste et une marque personnelle de 37,124 en route vers la médaille d’or. Elle a été accompagnée sur le podium par les Japonaises Nao Kodaira (37,202) et Konami Soga (37,607).

Par ailleurs, les trois Canadiens inscrits au 500m masculin ont été exclus du top-10.

Laurent Dubreuil de Lévis, Qué., a été le meilleur Canadien avec un temps de 34,803, ce qui lui a valu la 14e position. Il s’agit d’un résultat sous la moyenne pour le sprinteur le mieux classé au Canada, qui a enregistré cinq résultats top-10 en neuf courses du 500m sur le circuit de la Coupe du monde jusqu’ici cette saison.

Son coéquipier Gilmore Junio de Calgary, Alb., a fini 17e (34,857) et Christopher Fiola de Montréal, Qué., 23e (35,550).

Le podium a été composé, dans l’ordre, du Russe Ruslan Murashov (34,225), du Norvégien Håvard Holmefjord Lorentzen (34,356) et du Russe Viktor Mushtakov (34,432).

La compétition se poursuivra samedi avec le 1000m, le 5000m féminin et le 10 000m masculin, puis la fin de semaine se terminera avec le 1500m et le départ en groupe dimanche. Un horaire détaillé des épreuves et les résultats en direct se trouvent sur le portail des résultats de l'ISU.

Radio-Canada et CBC Sports webdiffuseront les courses samedi (7h15 HE) et dimanche (8h30 HE). CBC Sports télédiffusera par ailleurs les épreuves en direct dans le cadre de l’émission Road to the Olympic Games samedi de midi à 13h HE.

La liste complète des athlètes participants et leurs distances en vue de la compétition de la fin de semaine se trouve ci-dessous. Des notes biographiques sur chaque athlète se trouvent sur le site web de Patinage de vitesse Canada.

Équipe féminine

  • BLONDIN, Ivanie (Ottawa, ON) – 1500m, 3000m, 5000m, départ en groupe, poursuite par équipes
  • CHRIST, Kali (Regina, SK) – 1000m (R), 1500m (R), poursuite par équipes (S), sprint par équipes
  • HUDEY, Marsha (White City, SK) 500m, sprint par équipes(S)
  • IRVINE, Kaylin (Calgary, AB) – 500m, 1000m (R), sprint par équipes
  • MALTAIS, Valérie (Saguenay, QC) 1500m, 3000m, 5000m (S), départ en groupe, poursuite par équipes
  • MCLEAN, Heather (Winnipeg, MB) 500m, 1000m, sprint par équipes
  • WEIDEMANN, Isabelle (Ottawa, ON) 1500m (S), 3000m, 5000m, départ en groupe (S), poursuite par équipes

Équipe masculine

  • BELCHOS, Jordan (Toronto, ON) – 5000m, 10,000 (R), poursuite par équipes
  • BLOEMEN, Ted-Jan (Calgary, AB) – 5000m, 10,000 (S), poursuite par équipes
  • DUBREUIL, Laurent (Lévis, QC) – 500m, 1000m
  • FIOLA, Christopher (Montréal, QC) – 500m
  • FISH, Graeme (Moose Jaw, SK) 5000m, 10 000m
  • HOWE, Connor (Canmore, AB) – 1000m (S), 1500m
  • LINAS-BEAULIEU, Antoine (Sherbrooke, QC) – 1000m, 1500m, poursuite par équipes
  • JUNIO, Gilmore (Calgary, AB) 500m
  • LANGELAAR, Tyson (Winnipeg, MB) – 1500m (R), départ en groupe (S), poursuite par équipes (S)
  • NEUFELD, Jess (Winnipeg, MB) – départ en groupe

* (R) Réserviste:une place qui pourrait devenir disponible dans la distance si un pays devait ne pas accepter une de ses places

* (S) Substitut: un athlète qui pourrait combler une place s’il devait y avoir blessure chez quelqu’un d’autre dans l’équipe