Le Canadien Jeremy Wotherspoon gagne une médaille d’or au 500 m et termine deuxième du classement général aux championnats du monde de sprint

Jeremy Wotherspoon, de Red Deer, en Alberta, a remporté la médaille d’or du 500 m, mais ce ne fut pas une consolation pour lui puisqu’il a terminé deuxième du classement général, dimanche, aux championnats du monde de sprint de patinage de vitesse sur longue piste.

«Je suis déçu d’être venu aux championnats du monde et de ne pas avoir eu une seule course satisfaisante», a dit Wotherspoon, âgé de 28 ans, un des athlètes canadiens les plus décorés de tous les temps sur la scène internationale. Il a été quatre fois champion du monde de sprint et son impressionnant dossier international comprend 54 victoires en Coupe du monde, le plus de l’histoire par un patineur de vitesse.

Erben Wennemars, des Pays-Bas, a défendu avec succès son titre mondial avec un total de 137,310 points pour les quatre courses de la fin de semaine. Wennemars a remporté la couronne de façon dramatique en remportant la médaille d’or du 1000 m dans l’ultime paire de la journée contre son grand rival Wotherspoon, qui a terminé huitième de la course.

Wotherspoon a terminé deuxième pour la deuxième année de suite avec 137,820 points et Joey Cheek, des États-Unis, troisième avec 137,975 points.

Au 1000 m, Wennemars a réussi un temps de 1:07,46, tandis que Wotherspoon avait besoin de terminer à moins de 0,12 de seconde pour remporter le titre, mais son temps a été de 1:08,60

«Dans les 200 derniers mètres, j’ai beaucoup manqué d’énergie, a expliqué Wotherspoon. Dans le dernier virage, j’avais l’impression d’être immobile quand Wennemars m’a dépassé. Il m’a battu par plus d’une seconde, donc ce ne fut pas brillant. Avant le 1000 m, je savais que je devais tout donner. Toute la compétition s’est résumée à une course et je devais me concentrer sur chaque portion de la course et les faire parfaitement.»

Wotherspoon a bien entrepris la journée en terminant à égalité au premier rang du 500 m avec le Russe Dmitri Lobkov en 34,67 secondes pour maintenir son avance en tête du classement général, Toutefois Wotherspoon n’était pas satisfait de sa course et a dit que des erreurs lui ont coûté de précieux points au classement général.

«J’ai eu un départ affreux, mon pire depuis des années, a dit Wotherspoon au sujet de son 500 m. Mon point fort est le 500 m et presque toutes les fois j’ai bien fait à cette compétition. Je l’ai dominée. Mon 500 m doit être meilleur ou je me place en difficulté, peu importe comment va mon 1000 m.».

Brock Miron, de Calgary, a terminé 23e du classement général et Jean-René Bélanger, de Sherbrooke, au Québec, 29e.

Chez les femmes, Jennifer Rodriguez, des États-Unis, a remporté la médaille d’or du 1000 m, sa seule victoire en fin de semaine, pour terminer première du classement général avec 150,015 points. Anzhelika Kotyuga, du Bélarus, a terminé deuxième avec 150,415 points et Sabine Volker, d’Allemagne, troisième avec 150,425 points.

Cindy Klassen, de Winnipeg, a remporté une médaille de bronze dans le 1000 m et a terminé huitième du classement général. Shannon Rempel, de Winnipeg, a terminé sixième du 500 m et 11e du 1000 m pour se classer 12e, tandis que Krisy Myers, de Lloydminster, en Saskatchewan, a terminé 27e des deux courses, dimanche, pour se classer 26e.

Klassen se prépare pour les championnats du monde toutes distances qui auront lieu le mois prochain à Moscou. Elle a été championne du monde toutes distances il y a deux ans et a raté presque toute la saison dernière à cause d’une blessure. Elle aussi s’inquiète de ses départs.

«Au 1000 m, mes 200 premières mètres ont été une seconde plus lents que mes principales adversaires, a analysé Klassen. C’est un domaine sur lequel je dois travailler. Je voulais faire un peu mieux ici, mais c’était une compétition très difficile.»