Le relais féminin canadien décroche la médaille d’argent à la dernière Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste

Le Canada a complété sa saison en Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste avec sa meilleure performance de l’année en ajoutant quatre médailles à son total, samedi, dont une d’argent au relais féminin et deux autres médailles individuelles de bronze pour le Montréalais Steve Robillard.

Les Canadiens, fignolant la formation qui participera aux championnats du monde le mois prochain, ont remporté 10 médailles, soit une d’or, trois d’argent et six de bronze dans la compétition de trois jours qui mettait fin aux six étapes du circuit de la Coupe du monde de la saison 2004-2005.

Au relais féminin de 3000 mètres, la Chine a remporté la médaille d’or en 4:18,116. Le Canada a terminé deuxième en 4:20,491 et la Corée du Sud troisième en 4:20,695. Les patineuses pour le Canada étaient Chantale Sévigny, de Sherbrooke, au Québec, Amanda Overland, de Cambridge, en Ontario, Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B., et Annik Plamondon, de Montréal.

«Nous avons beaucoup travaillé sur le relais en fin de semaine et nous croyons que nous nous connaissons beaucoup mieux les unes, les autres, a dit Kraus. Nous avons été un peu chanceuses avec les Coréens qui ont tombé, mais nous avons remporté une chaude lutte contre la France grâce à de très bons échanges.»

Au relais masculin de 5000 mètres, les États-Unis ont été les vainqueurs en 6:46,801, tandis que la Corée du Sud a terminé deuxième en 6:46,960 et le Canada troisième en 6:52,327 avec François-Louis Tremblay, de Boucherville, au Québec, Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, Charles Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec, et Steve Robillard, de Montréal. Le Canada a remporté une médaille au relais dans toutes les six Coupes du monde cette saison.

Robillard, âgé de 20 ans, a complété la meilleure fin de semaine de sa carrière avec des médailles de bronze aux 1000 m et 3000 m, samedi. Il a terminé la fin de semaine avec quatre médailles individuelles. Il a aussi terminé deuxième du 1500 m et du 500 m jeudi et vendredi.

«C’est une compétition très satisfaisante pour moi, a dit Robillard. J’ai été très constant. Je n’étais pas certain du nombre d’épreuves auxquelles je participerais en fin de semaine, mais je suis heureux d’avoir capitalisé sur toutes mes occasions.»

Aussi au 1000 m masculin, Turcotte a été disqualifié dans la finale et Éric Bédard, de Sainte-Thècle, au Québec, a été éliminé en quarts de finale pour terminer neuvième.

Dans les courses individuelles de samedi chez les femmes, Anouk Leblanc-Boucher, de Montréal, a terminé septième du 3000 m, tandis qu’au 1000 m, Overland, Kraus et Leblanc-Boucher ont été éliminées en quarts de finale pour terminer respectivement 11e, 14e et 17e.

Dans les classements finaux de la Coupe du monde, le Canada a remporté trois titres: il a terminé premier du classement par équipe masculin pour l’année et aussi premier du relais masculin, tandis que Turcotte a terminé premier au 500 m.

Apolo Anton Ohno, des États-Unis, gagnant du 1000 m, samedi, est le champion individuel de la Coupe du monde en terminant premier avec 200 points. Ohno s’est aussi classé premier du classement de la Coupe du monde du 1000 m devant Turcotte, troisième, et Hamelin, quatrième.

Le Canada a aussi terminé troisième du classement général du relais féminin et du classement général par équipe féminine. Overland a terminé sixième du classement du 1000 m et Kraus neuvième du classement général.

L’équipe canadienne revient maintenant au pays pour se préparer pour les championnats du monde.