Le relais féminin canadien vice-champion olympique

Anouk Leblanc-Boucher, Alanna Kraus, Kalyna Robergeet Tania Vicent ont procuré au Canada la médaille d'argent du relais 3000 m féminin en patinage de vitesse courte piste, mercredi, aux Jeux olympiques de Turin. La Corée a terminé au premier rang, tandis que l'Italie a complété le podium en vertu de la disqualification de la Chine.

Amanda Overland agissait à titre de substitut dans cette finale, mais elle est aussi médaillée puisqu’elle était de la demi-finale.

La Chine et la Corée se sont échangé la tête durant une bonne partie de la course, mais le Canada n’était jamais bien loin, se retrouvant même un instant au deuxième rang. À moins de deux tours de la fin, Kalyna Roberge a effectué un dépassement spectaculaire sur une Chinoise, permettant aux Canadiennes de passer de la troisième à la deuxième place.

« J’étais stressée, mais je savais qu’elle avait l’énergie et la maturité pour faire un dépassement et rester sur ses pieds », a dit Vicent à propos des derniers tours de Roberge. « Je criais, je n’ai quasiment plus de voix, parce que je voulais tellement qu’elle fasse sa place. Kaly est petite, mais sachez que les autres patineuses la craignent. Elle est agressive. Elle en a dedans. »

Vicent savoure pleinement cette médaille d’argent, elle qui avait déjà goûté au bronze à Salt Lake City et à Nagano. L’expérimentée patineuse a tenu à rendre hommage à ses coéquipières et particulièrement à Amanda Overland qui a dû suivre la finale des gradins. « Tout le long de la course, tout le monde a fait des dépassements incroyables, ce n’était pas juste une fille. Et je pense que c’est ce qu’il faut retenir de ce relais, on s’est uni en tant qu’équipe et on a fait de bons échanges et c’est à cause de ça qu’on est rendu avec une médaille d’argent. C’est trippant. C’est le meilleur relais de ma carrière. »

Il y avait des spectateurs attentifs à la course : le père et le frère de Tania. Pour la patineuse lavalloise, c’est la première fois en trois Jeux qu’elle peut compter sur le soutien de sa famille. « Je suis émue de les voir là. C’est vraiment l’fun de pouvoir les regarder et de dire enfin quelque chose de beau nous arrive. C’est aussi de leur dire merci, c’est grâce à vous si je suis ici. Ce n’est pas juste à moi ce moment-là, c’est à nous. Je pense que c’est ce qui va rester dans ma tête pour les années à venir. »

Vicent veut maintenant se recentrer en vue des quarts de finale du 1 000 m qui seront disputés le 25 février. Amanda Overland sera également de la partie.

Par ailleurs, François-Louis Tremblay et Éric Bédard se sont qualifiés pour les quarts de finale du 500 mètres. Tremblay a eu chaud. Il a eu besoin de la disqualification du Coréen pour accéder à la ronde suivante. Les rondes finales seront présentées le 25 février tout comme la finale du relais masculin à laquelle prend part l’équipe canadienne.