L’équipe canadienne de patinage de vitesse longue piste tiendra un camp d’entraînement à Fort St. John

Les responsables de l’équipe et de la ville planifient des activités qui permettront aux athlètes d’interagir virtuellement avec les écoles et les patineurs locaux

FORT ST. JOHN, COLOMBIE-BRITANNIQUEL’équipe canadienne de patinage de vitesse longue piste s’apprête à tenir un camp d’entraînement de deux semaines au Pomeroy Sport Centre à Fort St. John. Le camp se déroulera du 1er au 15 novembre et regroupera les meilleurs patineurs et patineuses des équipes nationale et NextGen au pays, dont 13 olympiens.

Ce camp d’entraînement signalera le retour du programme de l’équipe nationale dans le nord de la Colombie-Britannique, là où un camp a eu lieu à Fort St. John pour la dernière fois durant l’été après les Jeux d’hiver 2018 à PyeongChang. Alors que la glace n’est présentement pas disponible au centre d’entraînement habituel de l’équipe à Calgary en raison d’un bris mécanique, le camp de cet automne permettra aux patineurs canadiens d’avoir accès à un anneau de glace de longue piste et de bien se préparer en vue des compétitions internationales qui pourraient possiblement avoir lieu en 2021.

Le Pomeroy Sport Centre, qui abrite un des quatre anneaux de glace intérieurs qu’on retrouve en Amérique du Nord, a récemment fêté son 10e anniversaire. Au cours de la dernière décennie, cette enceinte a accueilli plusieurs compétitions provinciales, nationales et internationales, dont quatre événements de la Coupe Canada longue piste, de même que des épreuves des Jeux d’hiver du Canada 2015, des Jeux mondiaux des maîtres 2017 et des Jeux d’hiver de la CB 2020.

Patinage de vitesse Canada a travaillé avec les autorités locales et provinciales en matière de santé publique afin d’élaborer une série de protocoles détaillés en matière de santé et de sécurité en vue du camp. Ces protocoles, qui sont plus stricts que ne l’imposent les directives provinciales, réduiront considérablement le risque de propagation du virus et aideront à garder les athlètes, le personnel et tout le monde dans la communauté en sécurité.

Bien que les patineurs se consacreront avant tout à leur entraînement durant le temps qu’ils passeront au sein de la communauté, les responsables de l’équipe et de la Ville travaillent présentement à planifier des activités qui permettront aux athlètes d’interagir virtuellement avec les écoles environnantes et les membres du Fort St. John Elks Speed Skating Club. Les enfants de la région auront alors l’occasion de discuter avec plus d’une douzaine d’olympiens, ainsi qu’avec des patineurs originaires de la Colombie-Britannique, soit Jacob Graham (Dawson Creek, C.-B.), Abigail McCluskey (Penticton, C.-B.) ainsi que Nicolas et Carolina Hiller (Prince George, C.-B.), qui sont frère et soeur.

CE QU’ILS ONT DIT

« Patinage de vitesse Canada est extrêmement reconnaissant à l’endroit de la Ville de Fort St. John et de nos partenaires sportifs du Comité olympique canadien, d’À nous le podium et de viaSport, qui nous ont aidé à faire de ce camp d’entraînement une réalité. Nos patineurs ont besoin de s’entraîner sur la glace le plus souvent possible pour s’assurer d’être bien disposés à connaître du succès aux Jeux olympiques d’hiver 2022 à Pékin. Notre équipe réalise qu’il s’agit d’un immense privilège de pouvoir s’entraîner à un moment comme celui-ci et nous sommes reconnaissants d’avoir cette opportunité de le faire. » – Susan Auch, chef de la direction, Patinage de vitesse Canada

« Il s’agit d’une formidable opportunité d’accueillir les meilleurs patineurs de vitesse au pays et de mettre en valeur notre communauté tout en injectant dans notre communauté des dollars reliés au tourisme dont nous avons bien besoin. Nous avons travaillé avec Patinage de vitesse Canada afin de nous assurer qu’ils puissent obtenir les heures d’entraînement dont ils avaient besoin sur l’anneau, sans restreindre les disponibilités de la glace pour nos usagers locaux. » Lori Ackerman, mairesse de la Ville de Fort St. John