L’équipe canadienne de patinage de vitesse sur longue piste sera une puissance en 2002-2003

Cindy Klassen, de Winnipeg, la première médaillée canadienne aux Jeux olympiques 2002, ne ressent pas les effets du blues d’après Jeux, alors qu’elle se prépare pour la première étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste, qui aura lieu ici en fin de semaine.

La patineuse de 23 ans est une des jeunes vedettes qui progressent le plus rapidement sur la scène internationale du patinage de vitesse. La saison dernière, en plus de sa médaille de bronze au 3000 m et de ses deux quatrièmes positions à Salt Lake City, elle a obtenu la meilleure performance canadienne en 26 ans aux championnats du monde combiné en terminant deuxième du classement général. Elle s’est rendue tôt en Europe cette saison et elle s’est entraînée aux Pays-Bas et en Allemagne au cours des trois dernières semaines.

«Pour une fois je ne ressens pas le décalage horaire à la première Coupe du monde de la saison, a déclaré Klassen, qui participe aux courses de 1 500, 3 000 et 5 000 m. Ça devrait être un bon indice de comment la saison se déroulera. Je suis très excitée maintenant que je suis rendue ici. Je me suis améliorée très rapidement au cours des deux dernières années, mais maintenant j’en suis au niveau où même les petits gains sont très difficiles.»

Elle aura de fortes adversaires, avec en tête le duo d’Allemandes, la double championne olympique Claudia Pechstein et la championne du monde et olympique Anni Friesinger. La double médaillée olympique de bronze Jennifer Rodriguez, des États-Unis, et la médaillée olympique d’argent Renate Groenewold, des Pays-Bas, sont aussi au plus fort de la lutte.

L’entraînement hors-saison de Klassen ne s’est pas aussi bien passé que prévu. Elle s’est blessée au pied gauche, cet été, en joggant. Elle a dû utiliser des béquilles et n’a pu patiner pendant trois semaines. «Cela fait encore mal, mais cela n’affecte plus mon patinage.»

En plus de Klassen dans l’équipe féminine du combiné, il y a la médaillée olympique de bronze Clara Hughes, de Winnipeg, Tara Risling, de Medicine Hat, en Alberta, Michèle D’Amours, de Sainte-Foy, et Kristina Groves, d’Ottawa.

Chez les hommes, le fer de lance est Dustin Molicki, de Calgary, qui a effectué une percée la saison dernière avec une médaille d’or, une d’argent et une quatrième position sur le circuit de la Coupe du monde au 1500 m. Il y a aussi Philippe Marois, de Sainte-Foy, au Québec, Arne Dankers, de Calgary, Steven Elm, de Red Deer, en Alberta, Jason Parker, de Yorkton, en Saskatchewan, Jamie Ivey, d’Ottawa, Kevin Marshall., de Coquitlam, en C.-B., et Mark Knoll, de Régina.

Après Hamar, il y aura des compétitions de la Coupe du monde du combiné les deux fins de semaine suivantes, à Erfurt, en Allemagne, et à Heerenveen, aux Pays-Bas. Les championnats du monde auront lieu du 7 au 9 février à Gothenburg, en Suède, la finale de la Coupe du monde aura lieu du 7 au 9 mars à Heerenveen et les championnats du monde des distances individuelles auront lieu du 14 au 16 mars à Berlin. Les championnats canadiens auront lieu du 3 au 6 janvier à Calgary.

L’équipe de sprint, avec en vedette la championne olympique Catriona Le May Doan, de Saskatoon, et le champion de la Coupe du monde Jeremy Wotherspoon, de Red Deer, en Alberta, débutera sa saison de la Coupe du monde les 7 et 8 décembre à Nagano, au Japon.

Un aperçu de la saison pour cette équipe sera envoyé plus tard ce mois-ci.