L'équipe canadienne nommée pour les Championnats du monde courte piste aux Pays-Bas

Le vétéran Charles Hamelin en sera le chef de file ; 6 patineurs en seront à leurs premiers Championnats du monde

MONTRÉAL, QUÉBEC – Dix patineurs canadiens de courte piste se préparent à disputer les Championnats du monde de patinage de vitesse courte piste de l'ISU le mois prochain à Dordrecht, aux Pays-Bas. Il s'agira de la première occasion où l'équipe pourra disputer des courses depuis que la pandémie de la COVID-19 a mis un frein aux compétitions au mois de mars 2020.

Les Championnats du monde, qui se dérouleront du 5 au 7 mars 2021, seront le seul événement de la saison internationale en courte piste après que chacune des six étapes de la Coupe du monde – y compris celles qui étaient prévues à Montréal et à Laval en novembre 2020 – eurent été annulées. La saison 2019-2020 a pris fin brusquement quand les Championnats du monde 2020 prévus à Séoul, en Corée du Sud, ont été une des premières compétitions sportives à l'échelle internationale à être annulées en raison de la pandémie.

Le chef de file du Canada sera le vétéran de l'équipe nationale Charles Hamelin, qui participera à ses 17e Championnats du monde en carrière. Le champion du monde en 2018 a foulé le podium du classement général sept fois à cette compétition et il a remporté un total de 36 médailles au cours de son illustre carrière, soit 12 d'or, 14 d'argent et 10 de bronze.

Il sera accompagné d'athlètes qui remportent régulièrement des médailles sur le circuit de la Coupe du monde, soit Steven Dubois, Courtney Sarault et Alyson Charles, qui disputeront tous les Championnats du monde pour la deuxième fois de leurs jeunes carrières. 

L'équipe sera par ailleurs composée de six athlètes qui feront leurs débuts aux Championnats du monde, notamment Florence Brunelle, une patineuse de 17 ans, qui a décroché quatre médailles au total à l'échelle internationale la saison dernière, aux Championnats du monde juniors et aux Jeux olympiques de la jeunesse. Les autres patineurs qui en seront à leurs premiers Mondiaux sont Danaé Blais et Claudia Gagnon chez les femmes, de même que Maxime Laoun, Jordan Pierre-Gilles et William Dandjinou chez les hommes.

Ces Championnats du monde permettront à Laoun d'effectuer un retour triomphal à la compétition internationale. Le Montréalais de 24 ans a été tenu à l'écart de la patinoire pendant plus d'un an après avoir subi une grave blessure – une triple fracture en spirale du tibia et une fracture du péroné – durant une séance d'entraînement en novembre 2019. Après des mois de réadaptation, il sera de retour et cherchera à retrouver le niveau de forme qui lui a permis de finir troisième au classement général des derniers Championnats canadiens courte piste et de terminer cinquième au 1000m disputé à l'occasion de la Coupe du monde de Montréal, la saison dernière.

Brunelle, Sarault, Hamelin, Dubois et Laoun ont vu leurs places être confirmées dans les épreuves individuelles. Les autres patineurs enfileront les patins en vue des relais chez les hommes et les femmes.

Comme annoncé la semaine dernière, la triple médaillée olympique et détentrice du record du monde du 500m, Kim Boutin, a pris une pause du patinage et ne participera pas à ces Mondiaux. Elle est prends pas en arrière afin de recharger et se recentrer sur ses préparatifs pour Pékin 2022.

Puisqu'il a été impossible d'organiser des compétitions nationales ou internationales cette saison, les nominations au sein de l'équipe des Championnats du monde se sont fondées sur une évaluation en profondeur des patineurs par le personnel d'entraîneurs. Il revenait à chaque athlète, entraîneur et membre du personnel de choisir si il/elle voulait voyager à Dordrecht en vue de la compétition, selon leur niveau de confort dans ce contexte et leur situation personnelle.

La liste complète des athlètes qui prendront part aux Championnats du monde de courte piste de l'ISU à Dordrecht est la suivante:

  • Florence Brunelle (Trois-Rivières, Qué.)
  • Courtney Sarault (Moncton, N.-B.)
  • Alyson Charles (Montréal, Qué.)
  • Danaé Blais (Châteauguay, Qué.)
  • Claudia Gagnon (La Baie, Qué.)
  • Substitut: Camille De Serres-Rainville (Montréal, Qué.)
  • Charles Hamelin (Sainte-Julie, Qué.)
  • Steven Dubois (Lachenaie, Qué.)
  • Maxime Laoun (Montréal, Qué.)
  • William Dandjinou (Verdun, Qué.)
  • Jordan Pierre-Gilles (Sherbrooke, Qué.)
  • Substitut: Nicolas Perreault (Sherbrooke, Que.)

CBC Sports webdiffusera en direct toutes les journées de compétition, en plus de réserver une tranche de temps pour la couverture télévisée dans le cadre de l'émission « Road to the Olympic Games », samedi le 6 mars à 16h00 HE. Consultez l'horaire pour connaître les heures de télédiffusion et de webdiffusion dans votre région.

Ce qu'ils ont dit

  • « Je suis enthousiaste avec cette équipe. Nous avons 6 athlètes qui participeront à leur premier championnat du monde. Et encore une fois l'indétrônable Charles Hamelin sera notre chef de fil pour encadrer cette jeunesse. Tout le monde a travaillé fort ces derniers mois dans des circonstances pas toujours simples. Depuis début janvier on a vraiment eu des grosses intensités aux entraînements, la forme physique est là et on sera prêt pour courser. Sans repères depuis un an, tout va se jouer sur la capacité d'adaptation. Ce sera notre défi face aux Européens notamment qui ont eu des opportunités de compétition. Cela dit, nous n'allons pas au Mondiaux pour prendre l'air, on veut performer, peu importe les conditions des derniers mois. C'est la seule compétition de l'année alors à nous de faire preuve d'audace et de saisir cette chance. » - Sébastien Cros, entraineur des équipes nationales
  • « Je suis enchantée et reconnaissante d'avoir la chance de pouvoir enfin patiner de nouveau ! Nous avons dû relever pas mal de défis cette année, alors ce sera intéressant de voir comment notre année, une année où nous avons seulement fait de l'entraînement sans disputer de compétition jusqu'ici, va porter ses fruits. Je me sens vraiment bien mentalement et physiquement en ce moment, alors je vais entreprendre cette compétition avec beaucoup d'espoir. Dans l'ensemble, je suis vraiment contente de pouvoir disputer des courses avant d'entreprendre l'année olympique ! » – Courtney Sarault
  • « J’ai de la difficulté à exprimer à quel point je suis heureux d’être de retour sur le circuit international, après un an sans compétition, à la suite de ma blessure. J’ai réussi à rester motivé malgré la saison en dents de scie, en gardant en tête l'objectif de revenir en forme le plus rapidement possible. Je ne savais pas quand et à quel point je serais capable d’être de retour à 100%, mais je reviens juste à temps pour mes premiers mondiaux en carrière. J’ai hâte de me comparer aux meilleurs de la planète. Je sais que nous avons une excellente équipe et je vise une médaille au relais.» - Maxime Laoun
  • « Je suis très heureuse de pouvoir aller prendre de l'expérience et j'apprécie l'opportunité́ que j'ai de représenter mon pays dans notre seule compétition internationale de l'année. » – Florence Brunelle

Resources