Les Canadiens en tête chez les hommes et chez les femmes aux championnats du monde par équipe de patinage de vitesse sur courte piste

L’équipe olympique canadienne de patinage de vitesse sur courte piste s’est qualifiée directement pour la finale chez les hommes et chez les femmes, samedi, aux championnats du monde par équipe de patinage de vitesse sur courte piste.

Dans la compétition par équipe, il y a des courses de 500 m et de 1000 m avec un participant par pays, un 3000 m avec deux participants par pays et un relais. Le vainqueur de chaque course donne cinq points à son pays, le deuxième donne trois points et le troisième donne un point. Les points des relais sont doublés.

Chez les femmes, le Canada a remporté son groupe avec 56 points sur une possibilité de 58 en gagnant neuf de ses 10 courses. Les États-Unis ont terminé deuxièmes avec 30 points et le Japon troisième avec 25. Dans l’autre groupe, la Corée du Sud, championne du monde, a terminé première pour se qualifier directement pour la finale de dimanche avec 41 points, devant la Chine qui a obtenu 35 points et l’Italie troisième avec 26.

Les États-Unis, le Japon, la Chine et l’Italie s’affrontaient en soirée dans un repêchage pour déterminer les deux pays qui se joindront au Canada et à la Corée du Sud dans la finale. Les Canadiennes avaient terminé troisièmes l’an dernier.

Kalyna Roberge, de St-Étienne-de-Lauzon, au Québec, a remporté des victoires dans ses 500 m et 1000 m et au 3000 m, tandis que Tania Vicent, de Verchères, au Québec, a remporté les autres 500 m et 1000 m et la double médaillée olympiques Anouk Leblanc-Boucher, de Montréal, a gagné son 500 m. Alanna Kraus, d’Abbotsford, a gagné son 500 m et a terminé deuxième de son 1000 m. Amanda Overland, de Kitchener, en Ontario, a gagné son 1000 m et a terminé deuxième du 3000 m et a fait équipe avec Vicent, Leblanc-Boucher et Kraus pour gagner le relais.

«Nous ne voulions définitivement pas avoir à patiner dans le repêchage ce soir, a dit Leblanc-Boucher. Tout le monde a très bien patiné. C’est une excellente manière de commencer et nous aurons plus d’énergie pour la finale.»

Chez les hommes, le Canada, champion en titre, a gagné son groupe avec 51 points, tandis que les États-Unis et le Japon ont terminé deuxièmes à égalité avec 30. La Corée du Sud a gagné l’autre groupe avec 52 points devant la Chine, deuxième avec 31, l’Italie troisième avec 21 et les Pays-Bas quatrièmes avec 16. Les États-Unis, le Japon, la Chine et l’Italie s’affrontaient samedi soir dans le repêchage.

Les Canadiens ont balayé les courses de 1000 m avec Charles Hamelin, de Ste-Julie, au Québec, Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, Éric Bédard, de St-Thècle, au Québec, et le double médaillé olympique François-Louis Tremblay, de Montréal. Hamelin, Tremblay et Bédard ont aussi gagné leur 500 m et Turcotte a terminé troisième. Jonathan Guilmette, de Montréal, et Turcotte ont terminé deuxième et troisième du 3000 m et le Canada a gagné son relais avec Bédard, Hamelin, Guilmette et Tremblay.

«Nous nous attendions à dominer notre groupe et nous sommes confiants pour la finale, a dit Tremblay. Nous sommes vraiment motivés pour cette compétition et nous nous attendons à nous battre contre les Coréens pour la médaille d’or. Ils ont mieux fait que nous aux Jeux olympiques, donc cela ajoute du piquant à la compétition. Nous croyons que nous avons un avantage en étant habitués à la glace et grâce au soutien de la foule.»

La compétition se terminera dimanche.