Les Canadiens et les Canadiennes se qualifient pour les finales aux championnats du monde de patinage de vitesse par équipe sur courte piste

Les Canadiens ont réussi une note parfaite et les Canadiennes ont dominé la ronde de repêchage alors que les deux formations se sont qualifiées pour les finales dans la ronde de qualification aux championnats du monde de patinage de vitesse par équipe sur courte piste.

Dans le concours par équipe, il y a des courses de 500 m, 1000 m et 3000 m et un relais. Il y a un patineur de chaque pays dans chaque course. Le gagnant de chaque course mérite cinq points pour son pays, la deuxième place vaut trois points et la troisième un point. Les points sont doublés dans le relais.

Chez les hommes, le Canada a remporté le maximum de 58 points pour terminer premier dans son groupe et se qualifier directement pour la finale. L’Italie a terminé deuxième du groupe avec 26 points, suivie de la Chine avec 24. Les Canadiens ont remporté toutes les courses de 500 m et 1000 m, ont réussi un doublé au 3000 m et pris le premier rang du relais de 5000 mètres.

«Nous sommes pas mal fiers de notre performance, mais ce n’est que la moitié du travail, a dit le médaillé olympique Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, qui a remporté ses trois courses individuelles (500, 1000 et 3000). Nous avons développé de la confiance aujourd’hui avec des courses de qualité et notre objectif est de transposer cela dans la finale.»

François-Louis Tremblay, de Boucherville, au Québec, et Charles Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec, ont remporté chacun leurs courses de 500 et 1000 mètres, tandis qu’Éric Bédard, de Sainte-Thècle, au Québec, et Steve Robillard, de Montréal, ont remporté un 500 et un 1000 m respectivement. Tremblay, Turcotte, Robillard et Bédard ont formé l’équipe de relais.

La Corée du Sud, championne en titre, a remporté l’autre groupe avec 54 points, tandis que la Chine et le Japon ont terminé 1-2 dans le repêchage. Ces trois pays affronteront le Canada, deuxième l’an dernier, dans la finale de dimanche.

Chez les femmes, le Canada a terminé troisième de son groupe, mais s’est repris avec une performance étincelante pour remporter le repêchage, dont un balayage des quatre courses de 500 m et terminer avec 49 points pour se qualifier pour la finale. Le Japon a terminé deuxième du repêchage avec 34 points pour aussi se qualifier. La Chine et la Corée du Sud ont terminé premiers de leur groupe préliminaire.

Dans le repêchage, Amanda Overland a remporté ses courses de 500 et 1000 mètres et a terminé deuxième du 3000 m. Anouk Leblanc-Boucher, de Montréal, et Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B., ont toutes deux gagné leur 500 m et terminé deuxième de leur 1000 m, Kalyna Roberge, de Lévis, au Québec, a gagné son 500 m et terminé sixième du 3000 m et Tania Vicent, de Montréal, a remporté son 1000 m. Overland, Vicent, Kraus et Leblanc-Boucher ont ensuite uni leurs forces pour gagner le relais de 3000 mètres.

«Nous patinerons avec beaucoup de confiance dans la finale, a dit Kraus, membre de l’équipe qui avait terminé quatrième l’an dernier. Dans la première ronde, les Chinoises nous ont frustrées avec de l’obstruction qui n’a pas été punie par les officiels, mais malgré tout cela a démontré qu’elles peuvent être battues. Nous avons toutes bien patiné et plusieurs fois nous étions dans le milieu du peloton et avons effectué de bons dépassements pour passer en tête.»

La compétition se terminera dimanche.