Les patineurs de vitesse sur longue piste du Québec brisent enfin la glace

Après avoir été écartés du podium au cours des trois premières épreuves, les patineurs québécois sur longue piste ont finalement brisé la glace aux Jeux du Canada, mardi.

"C'était le temps qu'on gagne des médailles", a lancé François-Olivier Roberge après avoir remporté celle d'argent au 3000 mètres.

"Ça va faire du bien à tout le monde dans l'équipe, a ajouté Laurent Lemieux, vainqueur de la médaille de bronze. Ça va détendre l'atmosphère et ça va sûrement remonter le moral des filles."

Les membres de l'équipe québécoise avaient bien besoin d'un remontant après avoir été blanchis lors des 500 mètres et du 1500 mètres féminin.

Roberge de Saint-Nicolas, sur la rive-sud de Québec, et Lemieux de Charlesbourg n'ont été devancés que par Tyler Johnston, de la Saskatchewan.

Johnston, qui a pris part à des compétitions de la Coupe du monde en début de saison, a réalisé un temps de quatre minutes et 32 secondes, trois secondes de mieux que Roberge, qui a patiné à ses côtés dans le dernier duo de compétiteurs. Lemieux a fini à presque huit secondes du champion.

"Je suis content d'avoir bien fait, a commenté Roberge, qui avait chuté dès le premier virage du 500 mètres, lundi. Ça augure bien pour le 1500 mètres de mercredi, qui est mon épreuve de prédilection. La pression aurait été plus forte si je n'avais pas eu un bon résultat."

Lemieux sera aussi plus à l'aise au départ de l'épreuve de 5000 mètres, mercredi, après avoir obtenu son meilleur résultat de la saison.

"Le 5000 c'est ma course préférée. Je vais tout donner pour la gagner, a-t-il dit. Je veux profiter au maximum de ma participation aux Jeux du Canada parce que c'est ma grosse compétition de la saison. J'ai raté ma qualification pour les championnats du monde juniors, qui se déroulent en même temps au Japon, et ç'a été comme une claque au visage pour moi."

L'autre Québécois en lice au 3000 mètres, Jean-François Tessier de Sherbrooke a pris le cinquième rang.

Savard déçue

Plus tôt, les filles avaient dû s'incliner devant la puissance des patineuses de la Saskatchewan, qui ont raflé les trois places sur le podium. L'excellente Kerry Simpson l'a emporté en 2:24,70 minutes.

Pascale Lemieux, la soeur de Laurent, âgée de 16 ans seulement, a créé la surprise en terminant sixième, devant Mireille Savard (7e) et Marianne Audet (13e), toutes deux de Chrlesbourg.

"J'avais en tête de faire quatre podiums en arrivant ici, a confié Savard. De terminer quatrième au 500 mètres, lundi, a été très difficile sur le moral. C'était la première fois que ça m'arrivait et j'ai trouvé ça très décevant. Ce n'est pas une excuse, mais j'en étais encore un peu affectée aujourd'hui (mardi)."

Savard veut retrouver le plaisir de patiner en vue des épreuves de mercredi, surtout celle du 1000 mètres où elle excelle le plus.

Outre les 1500 et 5000 mètres hommes et le 1000 mètres femmes, on présentera le 3000 mètres féminin, mercredi, à l'occasion de la dernière journée de compétition en longue piste.