Maltais et Robillard s’imposent au 1 500 m aux sélections # 3 de l’équipe canadienne de patinage de vitesse courte piste

Les patineurs québécois Anne Maltais et Steve Robillard ont donné le ton lors de la première journée des troisièmes sélections de l’équipe nationale de patinage de vitesse courte piste, jeudi, à l’Aréna Maurice-Richard de Montréal. Pas moins de trois places, tant chez les hommes que chez les femmes, restent à combler pour l’équipe nationale de l’an prochain.

Au 1 500 m féminin, Anne Maltais et Chantale Sévigny ont pris les commandes de la finale même si on bataillait fort derrière. Maltais a été la première à franchir l’arrivée, suivi de Sévigny et de Anouk Leblanc-Boucher. « Ça aide de gagner la première course : ça donne des points et fait disparaître la nervosité pour les autres épreuves », a mentionné la gagnante, sixième avant cette dernière étape de sélection. Je suis bien contente d’avoir commencé du bon pied. »

Les officiels ont accordé une place en finale à Julie Robillard, victime d’un accrochage en demi-finales. Sept patineuses étaient donc à la ligne de départ, soit une de plus qu’en temps normal. « Dans ce temps-là on essaie de se tenir en avant du peloton car il peut y avoir plus de chutes et ça prend plus de temps pour dépasser », a conclu Maltais.

Amélie Goulet-Nadon, Tania Vicent, Alanna Kraus, Annie Perreault et Amanda Overland sont déjà assurées de leur place pour l’équipe nationale 2003-2004. Chez les hommes, l’équipe de l’an prochain pourra compter sur Jean-François Monette, Jonathan Guilmette, Jeffrey Scholten, Éric Bédard et Mathieu Turcotte.

Vainqueur chez les hommes, Steve Robillard était bien entendu satisfait, mais surtout soulagé, de sa première place. « Je suis vraiment content d’avoir gagné cette course-là, a-t-il indiqué. Toute la semaine, j’ai focussé pour le 1 500 pour que tout aille bien cette fin de semaine. Remporter la première course me met en confiance, mais je sais que ça va me prendre beaucoup de points pour me qualifier au sein de l’équipe. C’est un bon départ. J’ai eu un mauvais début de saison et c’est le fun de voir que je suis capable de revenir en force. »

Avec deux tours à faire, Robillard a dépassé François-Louis Tremblay par l’intérieur tout juste avant d’entrer dans un virage. Tremblay a terminé deuxième et l’Ontarien Andrew Lahey troisième.

Blessé à l’aine, Frédéric Blackburn a dû faire l’impasse sur ces sélections. Septième après les deux premières étapes, l’athlète originaire de Saguenay saura dans quelques semaines s’il obtiendra son laissez-passer automatique pour l’équipe nationale. Un comité composé d’entraîneurs, de représentants des athlètes et de membres de l’association canadienne débattront du cas de son cas.

L’épreuve de 500 m est au programme de la journée de vendredi.