Mathieu Turcotte et Amanda Overland s’assurent leur nomination olympique à la sélection olympique de courte piste Bell

Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, et Amanda Overland, de Kitchener, en Ontario, se sont assuré leur nomination dans l’équipe olympique en terminant premier du classement des 1500 m pour terminer la journée sept de la sélection olympique de courte piste Bell.

Au 1500 m masculin, Charles Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec, a remporté la troisième et dernière course de la distance à cette sélection en 2:11,628 minutes. Steve Robillard, de Montréal, a terminé deuxième en 2:11,698 et Turcotte troisième en 2:11,713.

Au classement du 1500 pour la sélection, Turcotte a terminé premier avec 2149 points pour s’assurer une sélection automatique, dimanche soir, quand les nominations seront officiellement annoncées après la dernière course. Il a terminé deuxième du premier 1500 m, jeudi dernier, et a gagné le deuxième 1500, lundi.

«Je suis super heureux. C’est un grand soulagement, a dit Turcotte, double médaillé aux Jeux olympiques 2002 et aussi dans l’équipe de 1998. J’ai participé à cette course après de difficiles participations aux dernières courses de 500 m et 1000 m (mardi et mercredi), et j’ai abordé celle-ci beaucoup plus calmement.»

Hamelin a remporté sa deuxième victoire de la compétition et est confortablement au troisième rang de l’important classement général pour toute la compétition.

«J’avais vraiment besoin d’un solide résultat ce soir pour consolider mes chances de faire l’équipe, a dit Hamelin. Je suis pas mal satisfait de mes performances à la sélection, mais j’ai eu des moments difficiles plus tôt cette semaine. Cela peut se produire au cours d’une si longue compétition.»

Au 1500 m féminin, Overland a parfaitement synchronisé sa première victoire de la compétition avec un temps de 2:24,261. Tania Vicent, de Verchères, au Québec, a terminé deuxième en 2:24,912 et Mélanie Gagnon, de Montréal, troisième en 2:24,961.

Overland s'est aussi classé première du classement du 1500 m et s’est assuré une nomination. Elle a terminé deuxième du précédent 1500 m, lundi, et quatrième du premier, jeudi dernier.

«C’est fantastique, a dit Overland, dont le frère Kevin et la soeur Cindy ont été olympiens en patinage de vitesse de longue piste. Ce fut une sélection très difficile et présentement je me sens soulagée et satisfaite. J’e n’ai pas eu un excellent début de compétition et j’en étais pas mal déçue. De petites choses n’étaient pas parfaites.»

La sélection, qui a débuté le 1er septembre, détermine les cinq hommes et les cinq femmes choisis dans l’équipe olympique de courte piste pour les Jeux de février à Turin. Les 16 hommes et les 16 femmes participent à chaque distance olympique (500 m, 1000 m et 1500 m) trois fois dans cette sélection. Le meilleur patineur du classement général de chaque distance reçoit une sélection automatique dans l’équipe, tandis que les autres choix se font en fonction du classement général de toute la compétition.

Le classement général masculin s’est resserré dans les positions cruciales cinq à sept. François-Louis Tremblay, de Montréal, est toujours en tête avec 5145 points. Turcotte est deuxième avec 4497, Hamelin troisième avec 3656, Jonathan Guilmette, de Montréal, quatrième avec 3457, Éric Bédard, de Sainte-Thècle, au Québec, cinquième avec 2994, Steve Robillard, de Montréal, sixième avec 2589 et Mathieu Giroux, de Québec, septième avec 2404.

Au classement général féminin, Vicent est en tête avec 4543 points. Overland est deuxième avec 4406, Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B., troisième avec 3969, Anouk Leblanc-Boucher, de Montréal, quatrième avec 3809, Kalyna Roberge, de St-Étienne-de-Lauzon, au Québec, cinquième avec 3374 et Gagnon sixième avec 2674.

Roberge a subi une blessure à une jambe plus tôt cette semaine et est probablement éliminée de la compétition. Elle n’a pas participé au 1000 m de mercredi et au 1500 m de vendredi.

L’avant dernière journée de la sélection aura lieu samedi avec les 500 m masculin et féminin.