Monette bat un record du monde et Goulet-Nadon réussit un balayage aux championnats canadiens ouverts

Jean-François Monette, de Pointe-aux-Trembles, au Québec, a battu le record du monde du 1000 m masculin, dimanche, et Amélie Goulet-Nadon, de Laval, au Québec, a complété un balayage des quatre épreuves aux championnats canadiens ouverts de patinage de vitesse sur courte piste.

Monette, remplaçant dans l'équipe olympique l'an dernier, a réussi un temps de 1:25,66 dans la finale pour réussir une marque mondiale. Steve Robillard, de Montréal, détenait l'ancien record de 1:25,98 établi en 2001. Jonathan Guilmette, de Montréal, a terminé deuxième en 1:25,72 et Éric Bédard, de Sainte-Thècle, au Québec, troisième en 1:25,73.

Au 3000 m, Monette a décroché sa troisième victoire de la fin de semaine avec un temps de 5:10,71, tandis que Guilmette a terminé deuxième en 5:13,01 et Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec troisième en 5:17,.91.

Au classement généreal, Monette a décroché le titre avec 3130 points. Guilmette a obtenu la deuxième place avec 2718 points et Bédard la troisième avec 2221. Turcotte a terminé quatrième avec 1948 points et Jeff Scholten, de Fredericton, qui a battu le record du monde du 500 m, samedi, a terminé cinquième avec 1610 points.

«J'étais un substitut dans l'équipe canadienne lors des dernières saisons, mais j'ai compensé cette année, a déclaré Monette, qui a gagné le titre du 500 m de la Coupe du monde cette saison. La différence, cette année, pour moi, a été la maturité. Après les départs à la retraite au début de la saison, cela m'a permis d'accéder plus rapidement au circuit de la Coupe du monde. Cela m'a démontré que je pouvais être parmi les meilleurs au monde.»

Chez les femmes, Goulet-Nadon, triple championne de la Coupe du monde, a gagné les 1000 m et 3000 m et a terminé première du classement général avec une note parfaite de 4000 points.

Au 1000 m, Goulet-Nadon, âgée de 20 ans, a inscrit un temps de 1:33,87, alors que Tania Vicent, de Montréal, a terminé deuxième en 1:34,33 et Alanna Kraus, d'Abbotsford, en C.-B., troisième en 1:35,16.

Au 3000 m, Goulet-Nadon a pris le premier rang en 5:18,94, Vicent le second en 5:22,98 et Kraus le troisième en 5:29,.80.

«J'ai souvent éprouvé des difficultés au 1000 m, mais je l'ai gagné lors de la dernière Coupe du monde et cela m'a donné confiance, a dit Goulet-Nadon, qui participera aux championnats du monde plus tard ce mois-ci. J'ai eu une excellente saison, mais je ne ressens pas de pression pour les championnats du monde. Je suis confiante et je suis en grande forme. Si je fais bien là-bas, ce sera la cerise sur le gâteau.»

Derrière Goulet-Nadon, au classement général, on retrouve Vicent avec 3114 points, Kraus avec 2441, Annie Perreault, de Rock Forest, au Québec, avec 2264 et Amanda Overland, de Cambridge, en Ontario, avec 1624.

On s'attend à ce que les cinq premiers des classements généraux soient choisis dans les équipes pour les championnats du monde et que les trois premiers participent aux courses individuelles. Les annonces officielles seront effectuées par Patinage de vitesse Canada, lundi.

Les championnats du monde par équipe auront lieu les 15 et 16 mars à Sofia, en Bulgarie, et les championnats du monde du 21 au 23 mars à Varsovie.