Record du monde pour Cindy Klassen aux championnats du monde de patinage de vitesse toutes distances

Soutenue par une foule à guichets fermés de 3400 personnes à l’Anneau olympique, Cindy Klassen, de Winnipeg, a fracassé son record du monde du 3000 m féminin et a produit un temps digne d’une spécialiste du 500 m pour remporter une deuxième médaille d’or et elle s’est donné une avance confortable au classement général, samedi, aux championnats du monde de patinage de vitesse toutes distances de l’ISU.

Au 3000 m féminin, Klassen a réussi un temps de 3:53,34 minutes pour remporter la victoire et abaisser la marque mondiale de 3:55,75 qu’elle avait établie en novembre dernier, aussi à l’Anneau olympique. Claudia Pechstein, d’Allemagne, a terminé deuxième en 3:57,35 et Kristina Groves, d’Ottawa, a remporté la médaille de bronze en 3:59,46. Christine Nesbitt, de London, en Ontario, a pris le 22e rang.

«Mon objectif était de bien patiner dans les deux premiers tours et les deux derniers tours, a expliqué Klassen, qui a remporté cinq médailles aux Jeux olympiques de Turin. Cela signifiait commencer avec un rythme détendu et m’assurer de me sentir bien. Et dans les deux derniers tours, je voulais vraiment demeurer détendue et ne pas me stresser.»

Au 500 m féminin, Klassen a établi un record personnel en 37,51 pour remporter sa deuxième médaille d’or. Groves et Yekaterina Lobysheva, de Russie, ont terminé deuxièmes à égalité en 38,75. Nesbitt a terminé huitième.

«Ma plus grande surprise aujourd’hui a été au 500 m, a ajouté Klassen. Je pensais pouvoir réussir un temps dans les bas 38 et obtenir un record personnel, mais aller aussi vite est fantastique.»

Après deux des quatre épreuves, Klassen est en tête avec 76,400 points. Pechstein est deuxième avec 78,458 et Groves troisième avec 78,660. Nesbitt est 16e.

Klassen était enchantée de l’accueil et des encouragements qu’elle a reçus avant, pendant et après les courses.

«La foule était tellement forte, c’était incroyable, a-t-elle dit. Pour moi ce n’était pas de la pression supplémentaire. C’était un excellent appui. Quand vous patinez un 3000 m, c’est comme si la foule vous donnait cette poussée supplémentaire dont vous avez besoin.»

Du côté des hommes, les États-Unis occupent les deux premiers rangs avec Shani Davis, vainqueur du 500 m, en tête avec 72,219 points, et Chad Hedrick deuxième avec 72,578, alors qu’Enrico Fabris, d’Italie, est troisième avec 73,013.

Denny Morrison., de Fort St. John, en C.-B., a terminé quatrième du 500 m et 18e du 1500 m pour se retrouver huitième du classement général. Steven Elm, de Red Deer, en Alberta, a terminé respectivement cinquième et 19e pour être 10e du classement général et Arne Dankers, de Calgary, s’est classé 21e et huitième pour la 15e place du classement général. Justin Warsylewicz, de Régina, a terminé 198e du 500 m et n’a pas terminé son 1500 m.

«Je suis pas mal satisfait de mon 500 m, mais je sais que je peux aller encore plus vite, a dit Morrison. Cela a été difficile de revenir après les Jeux olympiques, mais voir Cindy patiner aujourd’hui et avec une telle foule chez-nous, cela vous stimule.»

La compétition se terminera dimanche