Record du monde sur piste extérieure pour Wotherspoon à une Coupe du monde de patinage de vitesse

Jeremy Wotherspoon, de Red Deer, en Alberta, a inscrit un record du monde sur piste extérieure au 500 m, tandis que Catriona Le May Doan, de Saskatoon, et Mark Nielsen, de Calgary, ont remporté les nouvelles épreuves de sprint de 100 m, dimanche, à une Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste.

Le May Doan a terminé la journée avec deux médailles alors qu’elle a aussi obtenu celle d’argent au 500 m. Elle a également décroché celle d’argent au 500 m et celle de bronze au 1000 m, samedi, pour terminer sa meilleure fin de semaine de la saison à seulement deux semaines des championnats du monde.

Wotherspoon a gagné le 500 m masculin en 35,20 secondes, le temp le plus rapide sur une piste extérieure. Il a remporté les huit courses de 500 m de la Coupe du monde cette saison. Gerard van Velde, des Pays-Bas, a obtenu la deuxième place en 35,55 et Kip Carpenter, des États-Unis, la troisième en 35,79.

"Je me sens fort techniquement et physiquement," a déclaré Wotherspoon. "Pendant l’entrainement en février je n’ai pas cherché à faire des changements drastiques dans mon patinage. Mais je cherche toujours des petits détails qui m’aideront à aller plus vite."

Mike Ireland, de Winnipeg, a terminé cinquième en 35,87, tandis que Nielsen a obtenu la 14e place et Éric Brisson, de Sainte-Foy, au Québec, la 17e. Brock Miron, de Calgary, a gagné la course B en 36,85.

Wotherspoon a maintenant 45 victoires en carrière en Coupe du monde, à seulement trois de Uwe Jens May, d’Allemagne, le meneur de tous les temps chez les hommes.

Au sprint de 100 m féminin, Le May Doan a démontré pourquoi qu’elle est considérée comme ayant le démarrage le plus rapide au monde avec un temps de 10,41 secondes pour décrocher sa première victoire de la saison. Shihomi Shinya et Sayuri Osuga, toutes deux du Japon, ont terminé à égalité au deuxième rang en 10,51.

L’épreuve du 100 m est importante puisqu’elle compte maintenant pour le classement du 500 m de la Coupe du monde. La première course a eu lieu plus tôt cette saison à la Coupe du monde de Salt Lake City.

Krisy Myers, de Lloydminster, en Saskatchewan, a terminé 16e, Kim Weger, de Régina, 18e et Shannon Rempel, de Winnpeg, 21e.

Plus tôt, au 500 m présenté dans une bruine constante sur l’ovale extérieur, la championne du monde de sprint Monique Garbrecht-Enfeldt, d’Allemagne, a remporté sa sixième victoire de la saison en 39,12. Le May Doan, la championne olympique, et Marianne Timmer, des Pays-Bas, ont terminé à égalité en deuxième position en 39,56

Myers a terminé 14e. Weger et Rempel ont obtenu respectivement les deuxième et troisième places de la course B.

«Mes départs dans les deux courses d’aujourd’hui ont été très bons, a déclaré Le May Doan. Mais je ne suis pas, en fait, satisfaite de mon 500 m en général. J’ai laissé mon esprit trop travailler parce que la température n’était pas bonne. Il y avait beaucoup de flaques d’eau sur la glace et je ne parvenais pas à obtenir une bonne grippe.»

Wotherspoon a gagné le 500 m masculin en 35,20 secondes. Il a remporté les huit courses de 500 m de la Coupe du monde cette saison. Gerard van Velde, des Pays-Bas, a obtenu la deuxième place en 35,55 et Kip Carpenter, des États-Unis, la troisième en 35,79.

Mike Ireland, de Winnipeg, a terminé cinquième en 35,87, tandis que Nielsen a obtenu la 14e place et Éric Brisson, de Sainte-Foy, au Québec, la 17e. Brock Miron, de Calgary, a gagné la course B en 36,85.

Wotherspoon a maintenant 45 victoires en carrière en Coupe du monde, à seulement trois de Uwe Jens May, d’Allemagne, le meneur de tous les temps chez les hommes.

Dans le sprint masculin de 100 m, Nielsen a remporté la médaille d’or en 9,52 secondes pour décrocher la première victoire de sa carrière en Coupe du monde. Wotherspoon a terminé huitième, James Monson, de Winnipeg, 19e et Miron 25e.

Nielsen, âgé de 23 ans, est un ancien joueur de hockey qui s’est rendu au niveau junior B. Il était remarqué pour sa vitesse, mais il n’a commencé à faire du patinage de vitesse qu’à 19 ans. Il a été une agréable surprise à sa saison recrue sur le circuit de la Coupe du monde.

«J’ai une position de départ un peu différente et cela m’aide vraiment, a commenté Nielsen, médaillé d’argent au 100 m de la Coupe du monde de Salt Lake City, en janvier. Mais je travaille fort et j’ai toujours aimé les sprints. Je suis un peu surpris de faire aussi bien. Ma progression va très bien cette année.»

La dernière Coupe du monde pour toutes les distances aura lieu la fin de semaine prochaine, du 7 au 9 mars, à Heerenveen, aux Pays-Bas.