Roberge et Hamelin frappent les premiers à la sélection de l’équipe nationale de patinage de vitesse sur courte piste

Les membres de l’équipe olympique Kalyna Roberge, de St-Étienne-de-Lauzon, au Québec, et Charles Hamelin, de Ste-Julie, au Québec, ont entrepris la sélection de l’équipe nationale de patinage de vitesse sur courte piste, vendredi, avec des victoires dans leur course respectivement de 1500 m.

Au 1500 m féminin, Roberge a terminé première en 2:25,09. Amanda Overland, de Montréal, a pris le second rang en 2:25,18 et la membre de l’équipe nationale de développement Ivanie Blondin, d’Orléans, en Ontario, le troisième en 2:25,75.

«Une victoire comme celle-là est évidemment bonne pour ma confiance, a dit Roberge, âgée de 20 ans. Je suis satisfaite de ma course. Je suis demeurée parmi les trois premières d’un bout à l’autre. Au Canada, la sélection est vraiment difficile parce que nous nous connaissons très bien les unes, les autres. Et les courses sont toujours très rapides.»

Anouk-Leblanc-Boucher, de Montréal, a terminé quatrième en 2:26,299, Annik Plamondon, de Longueuil, au Québec, cinquième en 2:28,255, tandis que Nita Avrith, de Montréal, a été disqualifiée.

Au 1500 m masculin, Hamelin a été le vainqueur en 2:15,08, tout juste devant Olivier Jean, de Lachenaie, au Québec, deuxième en 2:15,17 et Marc-André Monette, de Pointe-aux-Trembles, au Québec, troisième en 2:15,25.

«Dans une sélection, il n’y a rien de mieux que de commencer avec une victoire dans la première course, a dit Hamelin, qui a remporté deux médailles individuelles lors des deux premières Coupes du monde le mois dernier en Asie. Et cette première course a été très difficile. J’ai utilisé une bonne stratégie pour m’assurer d’avoir suffisamment d’énergie pour profiter de mes occasions de dépasser et de décrocher la victoire à la fin.»

Jonathan Guilmette, de Montréal, a terminé quatrième en 2:15,65, François-Louis Tremblay, de Montréal, cinquième en 2:15,76, Michael Gilday, de Yellowknife, sixième en 2:16,10 et Nathaniel Therrien, de St-Romuald, au Québec, septième en 2:18,70.

Les patineurs s’affrontent pour les places dans l’équipe canadienne pour les étapes de la Coupe du monde des 2 et 3 décembre à Saguenay, au Québec, et du 8 au 10 décembre à Montréal. Les trois premiers du classement général se méritent automatiquement des places, tandis que les trois autres sélections sont des décisions des entraîneurs.

La compétition se poursuivra jusqu’à dimanche.