Roberge et Monette sont les meilleurs Canadiens aux championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste

GANGNEUNG CITY, Corée du Sud – Kalyna Roberge, de St-Étienne-de-Lauzon, au Québec, et Marc-André Monette, de Pointe-aux-Trembles, au Québec, ont été les meilleurs Canadiens, vendredi, aux championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Dans la finale du 1500 m féminin, Meng Wang, de Chine, a été la gagnante en 2:22,819. Shin-Young Yang, de Corée du Sud, a terminé deuxième en 2:22,904 et Yang Zhou, de Chine, troisième en 2:23,191. Roberge a terminé cinquième dans la finale en 2:23,960.

«Kalyna a fait une excellente finale, a dit Yves Hamelin, directeur du programme de courte piste de Patinage de vitesse Canada. C’était une course très rapide et Kalyna a raté une médaille de peu.»

Amanda Overland, de Montréal, a été éliminée en demi-finale pour se classer huitième en tout et Tania Vicent, de Verchères, au Québec, a été éliminée en quart de finale pour se classer 22e.

Kyung-Taek Song a conduit la Corée du Sud à un doublé au 1500 m masculin en 2:18,916. Ho-Suk Lee a terminé deuxième en 2:18,971 et Charles Ryan Leveille, des É.-U., troisième en 2:19,066. Monette s’est classé sixième en 2:19,952. Ce sont les premiers championnats du monde de Monette dans les épreuves individuelles.

«Je ne me suis fixé aucune attente, a dit Monette, âgé de 27 ans. Mais je croyais, à la suite de mes résultats dans la Coupe du monde cette saison, que je pouvais participer à la finale. Faire une finale dès le premier jour est très satisfaisant.»

Monette reprenait encore son souffle quand il s’est présenté sur la glace pour la finale.

«J’ai essayé de bien me placer pour la fin de la course pour essayer de gagner une

Marc-André Monette, Photo: Simon Pichette
médaille, a-t-il dit. Mais j’ai manqué un peu d’énergie à la fin. Ma demi-finale précédente a été une course très rapide et j’ai eu moins de 15 minutes pour récupérer avant la finale. Je n’ai pas eu le temps de me préparer de la manière que je voulais.»

François Hamelin, de Ste-Julie, au Québec, a été disqualifié en demi-finale et s’est classé 21e. Charles Hamelin, de Ste-Julie, quadruple médaillé aux championnats du monde de l’an dernier, a été disqualifié dans la première ronde.

Le Canada s’est qualifié pour la finale au relais féminin de 3000 m en terminant deuxième de sa course préliminaire avec Vicent, Roberge, Overland et Anne Maltais, de Québec.

La compétition se poursuivra samedi avec les 500 m masculin et féminin et les demi-finales du relais masculin.