Ruée vers l’or pour Wotherspoon à une Coupe du monde de patinage de vitesse

HAMAR, Norvège – Jeremy Wotherspoon, de Red Deer, en Alberta, a battu son record de la piste, samedi, en remportant la médaille d’or du 500 m masculin dans une Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste. Denny Morrison, de Fort St. John, en C.B., et Clara Hughes, de Glen Sutton, au Québec, ont ajouté une médaille de bronze chacun.

Wotherspoon a réussi un temps de 34,31 secondes pour décrocher sa sixième victoire en six courses de la Coupe du monde cette saison sur cette distance. Joon Mun, de Corée du Sud, a terminé deuxième en 34,75 et Mika Poutala, de Finlande a obtenu la médaille de bronze en 34,88.

Il s’agit de la 63e victoire de Wotherspoon en carrière dans la Coupe du monde.

«Jeremy est très solide techniquement présentement, a dit l’entraîneur canadien Marcel Lacroix. De course en course il est capable de s’adapter rapidement aux conditions différentes de la glace. Il est simplement très concentré sur sa course et il ne commet pas d’erreur.»

Vincent Labrie, de St-Romuald, au Québec, a terminé 13e et Morrison 16e. Dans la course du groupe B, Mark Nielsen, de Calgary, et Jamie Gregg, d’Edmonton, ont terminé troisièmes à égalité.

Au classement du 500 m de la Coupe du monde après 10 des 14 courses, Kang-Seok Lee, de Corée du Sud, est en tête avec 712 points. Wotherspoon s’est hissé en deuxième place avec 600. Wotherspoon n’a pas participé aux Coupes du monde en Europe le mois dernier.

Au 1500 m masculin, Simon Kuipers a conduit les Pays-Bas à un doublé en 1:44,74. Sven Kramer a terminé deuxième en 1:44,75. Morrison a obtenu la médaille de bronze en 1:44,82, sa troisième médaille sur cette distance cette saison. Il avait le temps gagnant avec un tour à faire, mais s’est donné un coup de patin dans un croisement dans le dernier virage.

«C’est le meilleur 1500 m que j’ai patiné de toute la saison, mais j’ai perdu ma concentration au son de la cloche (pour le dernier tour), a dit Morrison, qui avait une avance de 0,7 seconde à ce moment. J’ai heurté le devant de la lame d’un de mes patins sur le talon de l’autre et ce fut suffisant pour me faire perdre l’équilibre. Malgré tout, la course m’a donné beaucoup de confiance pour le restant de la saison. Si je peux patiner une course comme celle-là sur la glace de Calgary, sans me cogner, alors je pense qu’un record du monde est possible.»

Lucas Makowsky, de Regina, a terminé 11e et Steven Elm de Red Deer, 13e.

Au 5000 m féminin, la championne du monde Martina Sablikova, de la République tchèque, a été la gagnante en 6:51,83. Claudia Pechstein, d’Allemagne, a terminé deuxième en 6:56,57 et Hughes, championne olympique, troisième en 7:01,44. Kristina Groves, d’Ottawa, a terminé cinquième et Cindy Klassen, de Winnipeg, sixième.

Hughes et Groves étaient jumelées.

«Nous avons bien patiné ensemble, a dit Hughes. Si je n’avais pas été jumelée avec Kristina, je pense que j’aurais eu une course plus lente. Elle a eu une vraie bonne course et cela m’a motivée pour continuer à pousser malgré la douleur. Techniquement ce ne fut pas facile pour moi aujourd’hui, donc je suis satisfaite d’obtenir une médaille.»

Au 500 m féminin, Shannon Rempel, de Winnipeg, a terminé septième. Christine Nesbitt, de London, en Ontario, 15e et Danielle Wotherspoon, de Red Deer, 19e. Dans la course du groupe B, Tamara Oudenaarden, d’Edmonton, s’est classée troisième.