Trois autres médailles pour le Canada à une Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste

Cindy Klassen, de Winnipeg, et Kristina Groves, d’Ottawa, ont terminé deuxième et troisième du 1500 m féminin et ont aidé le Canada à décrocher la deuxième place dans la poursuite par équipe, dimanche, lors de la dernière journée de la quatrième étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste.

Au 1500 m féminin, la championne olympique Anni Friesinger, d’Allemagne, a remporté la médaille d’or en 1:54,66 minute. Klassen, championne du monde de cette épreuve, a terminé deuxième en 1:54,72. Groves a remporté sa deuxième médaille de bronze cette saison avec un temps de 1:56,28.

«Cindy se sentait bien pendant sa course, mais il lui a manqué sa vitesse habituelle au départ, a dit l’entraîneur de l’équipe nationale canadienne, Neal Marshall, de Calgary. Mais le restant de sa course s’est très bien déroulée.

Groves était heureuse de sa course après sa performance décevante, samedi, au 5000 m.

«Il est excellent de revenir et de très bien patiner, a dit Groves. Aujourd’hui, j’étais un peu plus détendue et constante dans mon rythme et ma technique. Et j’étais plus agressive aussi.»

Christine Nesbitt, de London, en Ontario, a terminé 16e et Clara Hughes, de Winnipeg, gagnante du 5000 m, samedi, 18e.

Friesinger conserve son avance en tête du classement du 1500 m de la Coupe du monde avec 280 points après trois des cinq courses. Klassen est deuxième avec 260 et Groves troisième avec 176.

Dans la poursuite féminine de 2400 m, une nouvelle épreuve olympique pour les Jeux de Turin, en février prochain, les Pays-Bas ont terminé premiers en 3:03,61, tandis que les Canadiennes, avec Groves, Klassen et Nesbitt, ont terminé deuxièmes en 3:03,96. Dans la première poursuite de la saison, les Canadiennes avaient terminé neuvièmes.

«C’est excellent pour nous d’avoir une course solide, a dit Groves. Nous avons modifié notre stratégie et nos tactiques et cela nous a beaucoup aidées. Nous sommes demeurées groupées pendant toute la course et avons terminé avec un bon temps. Nous en sommes vraiment satisfaites.»

Canada 2, avec Michèle d’Amours, de Sainte-Foy, au Québec, Kerry Simpson, de Melville, en Saskatchewan, et Brittany Schussler, de Winnipeg, a terminé 12e.

Au 10 000 m masculin, Carl Verheijen, des Pays-Bas, a battu le record du monde en 12:57,92.

Arne Dankers, de Calgary, qui s’améliore rapidement, a battu le record canadien en terminant septième en 13:10,58. Cela a éclipsé l’ancienne marque de 13:34,58 établie par Dustin Molicki, de Calgary, en 2001. Dankers a aussi abaissé les marques nationales des 3000 m et 5000 m cette saison.

«J’étais inquiet en voyant tout le monde aller aussi vite, mais finalement j’ai aussi eu une excellente course, a dit Dankers. La clé au 10 000 m est d’avoir un bon rythme et c’est ce que j’ai eu. Battre les trois records dépasse toutes mes attentes. Je suis très loin en avant par rapport à l’an dernier.»

La prochaine étape du circuit aura lieu de vendredi à dimanche au site olympique de Turin.