Trois médailles pour les équipes de relais du Canada à la Coupe du monde de Debrecen

Pascal Dion remporte sa troisième médaille de la saison au 1000m ; Florence Brunelle obtient ses premières médailles de la Coupe du monde en carrière

DEBRECEN, HONGRIE – Les équipes de relais du Canada ont raflé trois médailles à la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste, dimanche à Debrecen, ajoutant ainsi une médaille d’or et deux d’argent au total qui s’élève maintenant à 11 après trois des quatre compétitions comptant pour la qualification olympique.

L’équipe masculine composée de Charles Hamelin, Steven Dubois, Pascal Dion et Jordan Pierre-Gilles s’est emparée de l’or pour la deuxième fin de semaine d’affilée, affichant un temps de 6:44,045 pour ainsi devancer la Corée du Sud (6:44,892) et la Hongrie (6:45,003).

Hamelin a réussi un magnifique dépassement tardif par l'intérieur au moment où il restait huit tours à faire pour se glisser en position de tête juste avant l’échange avec Pierre-Gilles. Les Canadiens ont ensuite augmenté la cadence et franchi la ligne d’arrivée avec une bonne avance.

Outre cette médaille d’or, le relais mixte et celui des femmes ont tous deux obtenu la médaille d’argent plus tôt dans la journée.

L’équipe féminine regroupant Kim Boutin, Courtney Sarault, Alyson Charles et Florence Brunelle a accédé au podium pour la première fois cette saison (4:06,769), se retrouvant entre les Néerlandaises médaillées d’or (4:06,698) et les Chinoises médaillées de bronze (4:06,782).

De son côté, le relais mixte composé de Brunelle, Dubois, Hamelin et Camille de Serres-Rainville a filé vers la deuxième place, allant ainsi chercher la troisième médaille à vie du Canada dans cette discipline qu’on a commencé à présenter en 2018-2019. Le podium a été complété par la Chine, qui a remporté l’or, et la France, qui a obtenu le bronze.

Les performances de dimanche dans les relais ont permis à l’athlète de 17 ans Florence Brunelle de remporter les deux premières médailles de sa carrière en Coupe du monde. Une poignée de patineurs et patineuses ont aussi ajouté une médaille à leur palmarès en raison de leur participation dans les quarts de finale et demi-finales, soit Boutin, Sarault et Dion dans le relais mixte, de Serres-Rainville au relais féminin et Maxime Laoun au relais masculin ainsi qu’au relais mixte.

Dans les épreuves individuelles, Pascal Dion a continué de se révéler comme un des athlètes à surveiller sur le circuit de la Coupe du monde. Le Montréalais de naissance a décroché l’argent dans le 1000m disputé dimanche pour mettre la main sur une troisième médaille de suite dans cette distance et sur sa cinquième dans l’ensemble cette saison.

Après avoir remporté le bronze du 1000m autant à Beijing qu’à Nagoya, l’athlète de 27 ans a bataillé pour se frayer un chemin jusqu’en deuxième place, dimanche. Dion a même occupé la position de tête avec deux tours à faire mais il a connu une baisse de régime et il a été relégué en deuxième place à la suite d’un contact avec son coéquipier Jordan Pierre-Gilles, qui tentait un dépassement. 

Ce contact a permis au patineur sud-coréen Hwang Daeheon (1:25,425) de dépasser les deux Canadiens et de remporter l’or. Dion s’est contenté de l’argent (1:25,698), tandis que le Néerlandais Itzhak de Laat (1:26,211) a fini troisième. Pierre-Gilles a été pénalisé pour dépassement tardif, ce qui l’a relégué à la cinquième place.

Dion a maintenant décroché quatre médailles dans les épreuves individuelles – trois au 1000m et une au 1500m – et il occupe respectivement les première et la quatrième places au classement général de la Coupe du monde dans ces distances.

La finale du 1000m féminin a débouché sur un résultat décevant pour Courtney Sarault. La Canadienne a franchi la ligne d’arrivée en deuxième place à l’issue d’une course mouvementée mais après l’analyse vidéo, les officiels l’ont pénalisée pour avoir initié un contact durant un dépassement. La disqualification de Sarault a donné un podium composé de la Polonaise Natalia Maliszewska (1:31,950), de la Sud-Coréenne Choi Minjeong (1:31,789) et de la Néerlandaise Suzanne Schulting (1:31,475).

La dernière étape de la saison de la Coupe du monde aura lieu la semaine prochaine à Dordrecht, aux Pays-Bas. Ce sera la dernière possibilité pour les patineurs et patineuses du Canada d’obtenir des places de quota aux Jeux olympiques et de se mettre en lice pour une nomination au sein de l’équipe qui ira à Beijing 2022.

Ce qu'ils ont dit

  • « Je suis vraiment contente de mes performances aujourd’hui. Ça m’a permis de réaliser ce que c’était de faire des finales et d’aller chercher des médailles. C’est la première fois que ça m’arrive. C’est un sentiment que je n’avais jamais eu et je suis contente d’avoir vécu ça pour la première fois. J’étais tellement excitée et j’avais plein d’émotions, j’ai réussi à rester calme dans certains moments mais à d’autres moments mon cœur battait extrêmement vite. Rendue en finale du relais féminin, j’étais fin prête. J’avais déjà fait deux finales durant la fin de semaine et je comprenais ce que c’était, je me sentais prête à attaquer. » - Florence Brunelle

  • « Je jouais un rôle différent dans le relais aujourd’hui. À la dernière Coupe du monde, au Japon, c’était moi qui poussais Steven (Dubois) et lui qui finissait, mais hier soir Seb (Cros), mon entraîneur, m’a dit que c’était moi qui finirais le relais aujourd’hui. C’est une responsabilité qui est quand même importante et j’avais hâte de le faire. J’étais en confiance ; j’avais eu une bonne journée en me rendant en finale A du 1000 m, donc pour le relais j’étais gonflé à bloc et ç’a donné un super résultat. On a donné une performance dominante. » - Jordan Pierre-Gilles
  • « Ça fait 20 ans que je suis sur l’équipe nationale et on ne m’a pas vu faire ce genre de dépassement tardif très souvent. Je pense que c’est la première fois que je le fais aussi bien. C’est ce qui a amené l’équipe en avant et après ça c’était fini pour les autres. On a pris quasiment un quart de tour sur eux et ensuite il n’y a eu aucun autre défi à relever jusqu’à la fin de la course. » – Charles Hamelin
  • « Tout le monde dans l’équipe s’est senti de mieux en mieux au fil de la semaine. On a commencé la compétition avec les succès de Courtney, Kim et Pascal, ç’a amené des ondes positives dans la salle d’entraînement. Tout le monde voulait donner son meilleur niveau et ça s’est transporté dans les relais aujourd’hui à Debrecen. » – Charles Hamelin

Résultats

1000m féminin

  • Courtney Sarault 5e
  • Kim Boutin 13e
  • Alyson Charles 16e

1000m masculin

  • Pascal Dion 2e
  • Jordan Pierre-Gilles 5e
  • Charles Hamelin 17e

Relais

  • Hommes 1er
  • Femmes 2e
  • Mixte 2e

Ressources