Un point tournant dans ma vie!

Voici un texte gracieuseté de Jean-René Bélanger, membre de l’Équipe nationale de développement.




Bonjour!

Me voici à la maison, enfin...un peu de temps pour écrire dans le journal. J'avais écrit à la main une autre entrée dans ce journal qui était destinée à être publiée avant les championnats canadiens, mais je n'ai pas eu le courage de l'envoyer. Courage n'est peut-être pas le bon mot, disons plutôt que je ne voulais pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir brûlée par les deux bouts!!

Alors c'est fait!! Après 33 jours au C.O.P. de Calgary, 99 repas, des centaines de kilomètres de voiture pour aller à l'anneau et revenir. Des heures passées à regarder des films, à jouer au Playstation, à essayer de finir une session d'université, à rêver...je me suis finalement classé. Dans mon cas, je dois dire que ça fait quelques années que je l'attend celle-là. Pour ceux qui ne seraient pas au courant, j'ai remporté le 22 décembre dernier le championnat canadien sprint et je me suis ainsi taillé une place au sein de l'équipe des championnats du monde sprint et des coupes du monde au 1000 mètres.

Ce que ça veut dire? Un petit voyage en asie, plus précisément au Japon, à Nagano et en Chine, à Harbin. Je vais ensuite faire un croche en europe en Italie, Allemagne pour finir en Hollande. Wow, après 2 ans de misère à être malade dans les moments cruciaux j'ai finalement fait ce que j'avais à faire.

Soyez certains que je vais vous donner d'autres nouvelles de là-bas aussitôt que je vais avoir la chance de mettre les doigts sur un clavier!! Je m'en vais en Asie avec des patineurs d'expérience soient Jeremy Wotherspoon, Mike Ireland et James Monson. Je compte bien tirer le maximum d'eux pour continuer mon cheminement vers mes objectifs ultimes de carrière. Je vous l'avoue, je suis en train de vivre un point tournant dans ma vie et je ne vais pas passer à côté pour rien au monde.

En terminant, j'aimerais bien, si vous le permettez rendre un petit hommage à certaines personnes sans qui tout ce que je vis serait impossible. Je veux parler de mon père et de ma mère, mes deux soeurs, mon entraîneur Robert Tremblay, le psychologue de l'équipe, Bruno Ouellette, mon entraîneur de musculation Luc Nadeau à Altius Sports...j'en passe pour vous épargner de la lecture, mais il y a un petit groupe de personnes duquel je ne peux absolument pas passer à côté:

Il s'agit de mes coéquipiers, c'est grâce à eux en bonne partie que je me suis classé cette année. Il s'agît de Éric Brisson, Mireille Savard et Vincent Labrie. ''Briss'', le vétéran de qui j'ai appris vraiment beaucoup de choses. Mireille, qui est si bonne pour ''booster'' le moral et Vince qui est comme mon frère. On en a fait du chemin ensemble, et ça fait juste commencer!! Je vous le dit, chers lecteurs, Éric est sans doute l'un des plus grands patineurs que le Canada ait connu, j'en suis certain. Pour ce qui est de Vincent, rappellez-vous de son nom parce que vous allez le voir beaucoup dans les prochaines années. Même chose pour Mireille.

Bon, alors je crois que j'en ai assez dit!!! Je vous souhaite de joyeuses fêtes et à la prochaine.

Jean-René Bélanger, Patineur de vitesse longue piste