Une journée en or pour le Canada à la Coupe du monde courte piste de Montréal

Le Canada a mis la main sur trois médailles d’or et deux médailles d’argent aujourd’hui, dominant, fidèle à son habitude, les courses de 500m. Kalyna Roberge (Ste-Étienne-de-Lauzon, QC) a remporté l’or chez les femmes, Olivier Jean (Lachenaie, QC) a fait de même chez les hommes, et François-Louis Tremblay (Montréal, QC) a mis la main sur l’argent. L’équipe féminine de relais a ajouté une médaille d’or et le relais masculin a remporté l’argent.

On a bien espéré le triplé au 500m masculin, puisque Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) était également sur la ligne de départ, mais une chute lui a enlevé toute chance de médaille. Les trois Canadiens auraient très bien pu mettre la main sur l’or : Hamelin et Tremblay l’avaient déjà fait en coupe du monde cette année, Jean avait pour sa part obtenu deux fois l’argent. Le quatrième participant à la finale, l’Allemand Tyson Heung, s’entraîne lui aussi à Montréal.

« C’est fait, j’ai réussi à monter sur la première marche du podium », a dit candidement Jean. « Je voulais gagner, c’est sûr. Je suis resté un peu à l’écart au début, attendant ma chance. Il y avait beaucoup d’action devant et quand la chute s’est produit, je me suis dépêché d’en profiter. »

Chez les filles, Roberge était la seule Canadienne en finale, entourée de patineuses asiatiques. Elle a su elle aussi attendre le moment propice pour se glisser en tête et voler la victoire. Jessica Gregg (Edmonton, AB) a terminé deuxième de la finale B, et Annik Plamondon (Longueuil, QC) avait été éliminée en quart de finale.

« Je suis très contente de ma performance sur 500m », s’est exclamée Roberge, tout sourire. « Ça me donne confiance. Je sais qu’il ne me reste que [Meng] Wang et [Evgenia] Radanova à battre à l’avenir [de manière constante]. » Wang et Radanova ne prenaient pas part au 500m pour cette fois, mais ça n’enlève rien à l’athlète de St-Étienne de Lauzon qui a connu une excellente course.

Sur 1500m, ce sont les Coréens qui ont volé la vedette. Du côté féminin, c’était une finale avec trois Chinoises et trois Coréennes, et ces dernières (Sun-Yu Jin, Eun-Ju Jung et Chun-Sa Byun) ont pris les trois premières positions. Les trois patineuses canadiennes étaient dans la finale B, et Ivanie Blondin (Ottawa, ON) a remporté la course. Amanda Overland (Montréal, QC) a franchi la ligne d’arrivée au cinquième rang, juste devant Anne Maltais (Québec, QC).

Du côté masculin, Marc-André Monette (Pointe-aux-Trembles, QC) était en finale, mais bloqué par trois Coréens et un Chinois, il a dû se contenter du cinquième rang. Kyung-Taek Song, Hyun-Soo Ahn et Hyun-Kon Kim sont montés sur un autre podium tout coréen. Michael Gilday (Territoires du Nord-Ouest) a été disqualifié en finale B et son coéquipier, Jeff Scholten (Montréal, QC), éliminé en demi-finale.

La journée s’est terminée sur une bonne note pour les Canadiens. Les patineuses se sont exécutées en premier, et elles ont mis la main sur l’or en restant sur leurs pieds d’un bout à l’autre de la course, contrairement aux trois autres équipes en piste. Alors que les Coréennes et Chinoises avaient une bonne avance sur les Canadiennes et les Italiennes, une patineuse Coréenne a chuté, entraînant la Chinoise avec elle. La situation s’est répétée quelques instants plus tard lorsque l’Italienne et la Coréenne se sont retrouvées sur la glace, laissant la porte grande ouverte aux Canadiennes.

Du côté masculin, la course était très serrée entre les formations Coréenne et Canadienne, comme ce fut le cas lors des deux premières coupes du monde. Les asiatiques ont eu le dessus et les patineurs du pays hôte ont dû se contenter de la deuxième place.

Les deux coupes du monde en sol Canadien se sont donc très bien déroulées pour le Canada, qui avait remporté neuf médailles à Saguenay la fin de semaine dernière et en a ajouté six à Montréal. Le Circuit de la Coupe du monde est maintenant en relâche et les deux dernières étapes de la saison auront lieu en février prochain, aux Pays-Bas du 2 au 4 et en Hongrie du 9 au 11.