Une médaille d’or au relais est le fait saillant de cinq médailles pour le Canada à une Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste

Le Canada a remporté la médaille d’or du relais 5000 masculin, dimanche, pour terminer sa meilleure performance jusqu’à maintenant cette année lors de la troisième étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Aussi dimanche, le Canada a ajouté deux médailles d’argent et deux de bronze pour terminer la compétition avec deux médailles d’or, trois d’argent et trois de bronze. Au classement par équipe en fin de semaine, le Canada a terminé premier chez les hommes et deuxième chez les femmes.

Au relais de 5000 m, les Canadiens, avec Steve Robillard et Jonathan Guilmette, tous deux de Montréal, Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, et François-Louis Tremblay, de Boucherville, au Québec, ont inscrit un temps de 6:49,462 pour terminer plus de quatre secondes devant la Chine, deuxième.

«Nous avions un excellente chimie et nous n’étions pas intimidés par les autres équipes, a dit Turcotte, membre de la formation canadienne championne du relais olympique en 2002. Nous avions une excellente stratégie et je pense que personne n’aurait pu nous battre aujourd’hui.»

Ce fut une grosse fin de semaine pour Turcotte, qui a ajouté sa troisième médaille individuelle en fin de semaine avec une d’argent au 1000 m masculin, perdant une chaude lutte contre l’Américain Apolo Anton Ohno. Charles Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec, a terminé troisième de cette course et Guilmette quatrième.

Hamelin a ensuite ajouté une médaille de bronze au 3000 m et a terminé la fin de semaine avec trois médailles individuelles.

Chez les femmes, Amanda Overland, de Cambridge, en Ontario, a remporté la médaille d’argent du 1000 m féminin avec un temps de 1:33,667 pour obtenir sa première médaille en carrière en Coupe du monde. L’Américaine née en Corée Hyo-Jung Kim a réussi un temps de 1:33,593 pou remporter la médaille d’or.

«J’ai travaillé très fort aujourd’hui. Le 1000 m est une course difficile, mais j’étais déterminée, a dit Overland, qui reçoit beaucoup de conseils de son frère Kevin Crockett et de sa soeur Cindy Overland, qui ont été deux des meilleurs patineurs canadiens de longues pistes pendant plusieurs années. Dans la finale, l’Américaine a été très intelligente et quand elle a pris la tête j’ai senti qu’il était plus important de protéger ma position. Cette course devient maintenant très rapide en plus des nombreux dépassements et de beaucoup de stratégie.»

La quatrième étape du circuit de la Coupe du monde aura lieu de vendredi à dimanche à Saguenay, au Québec.