Weidemann remporte la médaille d'argent au 5000m féminin à la Coupe du monde de Tomaszów Mazowiecki

Des top-3 pour Maltais et Fish dans des courses du groupe B

TOMASZÓW, MAZOWIECKI, POLOGNE – Isabelle Weidemann a mis la main sur la médaille d'argent du 5000m féminin lors de la dernière journée de compétition à la Coupe du monde de patinage de vitesse de l'ISU disputée à Tomaszow Mazowiecki, en Pologne. Elle a ainsi décroché sa deuxième médaille individuelle de la saison, elle qui a raflé l'or au 3000m il y a deux semaines à Tomakomai, au Japon.

Weidemann a maintenu un rythme régulier tout au long de la course, ce qui lui a valu un temps de 7:06,190, à un peu plus d'une seconde de la médaillée d'or, la Néerlandaise Esmee Visser (7:05,188). La Russe Natalia Voronina (7:08,686) a complété le podium en méritant le bronze, ce qui a laissé Ivanie Blondin, d'Ottawa, Ont., en quatrième place (7:10,220).

« Je suis très satisfaite de ma course aujourd'hui, a déclaré Weidemann. Mon but, c'était d'afficher de la constance dans mes temps par tour, et je trouve que j'y suis arrivée. J'ai ressenti de la nervosité ces deux dernières semaines, après l'avoir emporté au Japon, parce je voulais montrer que cette victoire n'était pas l'effet du hasard. J'ai encore beaucoup de travail à faire, mais j'ai déjà hâte aux courses de la fin de semaine prochaine à Heerenveen.

« Je suis également très fière de mes coéquipières Val et Ivanie. Elles ont fait des courses remarquables aujourd'hui et leurs performances montrent à quel point notre programme féminin est solide. »

Après avoir lancé sa carrière de la Coupe du monde sur longue piste avec une septième place dans le groupe B du 1500m, samedi, Valérie Maltais de Saguenay, Qué., a terminé au deuxième rang du groupe B du 5000m féminin avec un temps de 7:17,628. Elle aura l'occasion de se mesurer aux patineuses du groupe A la fin de semaine prochaine, à l'occasion de la Coupe du monde de Heerenveen.

« J’étais nerveuse à l’approche de cette course puisque j’avais peur de la douleur d’un 5000m », a dit Maltais avec un sourire. « Mais j’ai surmonter cette peur et je l’ai affronter d’une bonne manière. La glace est difficile ici puisqu’elle ne glisse pas beaucoup, mais je me suis adapter et j’ai suivi mon plan du mieux que j’ai pu. C’est un excellent début pour moi! »

Jordan Belchos de Toronto, Ont., a pris la 12e place du 10 000m masculin, alors qu'il a complété la course de 25 tours en 14:03,795. Graeme Fish de Moose Jaw, Sask., a obtenu la troisième place (13:20,562) dans le groupe B, tandis que son coéquipier Ted-Jan Bloemen de Calgary, Alb., a fini 10(13:38,552).

« C'était assurément le meilleur 10 000m que j'ai jamais patiné », a indiqué Fish, qui en était seulement à la deuxième étape de la Coupe du monde de sa carrière en fin de semaine. « Techniquement, ç'a été une très bonne course. J'ai réussi à très bien préparer les virages et ma posture est restée la même tout au long de la course. En espérant que je pourrai transposer tout ça dans le 5000m de la semaine prochaine. »

Le Canada a fini sixième (1:29,710) au sprint par équipe chez les femmes, épreuve à l'issue de laquelle le Japon, la Russie et les Pays-Bas ont accédé au podium. Au sprint par équipe masculin, le Canada a pris la neuvième place (1:47,960), tandis que les médailles sont allées à la Norvège, aux Pays-Bas et à la Russie.

Pour obtenir plus de détails, y compris les liens menant aux résultats, veuillez consulter https://www.speedskating.ca/fr/evenements/coupe-du-monde-3-lp.